La Crau respire

Credit Photos : Costa Photographies

Que c’est serré dans cette poule 6, ils l’avaient annoncé et ils ne nous déçoivent pas. Ils sont désormais trois en tête avec Ajaccio et Saint-Etienne qui baissent en régime. La Crau se rassure avant la trêve avec un joli succès face à Istres. Le voilà, le dernier résumé pour l’année 2018.

Saint Etienne finit timidement l’année. Après un départ canon bien loin de ce qu’on attendait à la rédac’, les verts restaient sur deux matchs sans victoire. Face à l’imprévisible Monaco, il n’était pas des plus simples de trouver le vainqueur de cette rencontre. Au coude à coude toute la première mi-temps, les coéquipiers d’un Claire, inspiré en attaque avec 9 buts, ont attendu les vingts dernières minutes pour prendre les devants infligeant un 5-1 à Saint-Etienne (25-20). Avec Breemeersch (18 arrêts), impérial dans ses cages, les monégasques réussiront à conserver cette avantage. Cette victoire les éloigne de la zone rouge tandis que Saint-Etienne quitte, quant à lui, le podium.

Les Titans intraitables en défense

Alerte derby avec Villeneuve Loubet qui recevait Antibes. Après deux nuls consécutifs, les Titans souhaitaient retrouver le goût de la victoire. C’est chose faite grâce à une défense énorme, dirigée de main de maître par Maziane (16 arrêts). Toujours derrière, les Loups n’ont jamais démérité, mettant sous pression tant qu’ils pouvaient les antibois. Cependant, l’effectif et l’expérience des joueurs d’Olivier Inghilleri suffisaient à gérer les temps faibles et permettre ainsi à Antibes d’enchaîner un 7ème match sans défaite. Villeneuve Loubet finit cette première partie de saison à la dernière place et va pouvoir travailler pour espérer, dans deux mois, faire un résultat à Saint Etienne. Antibes s’empare de la meilleure défense après avoir déjà limité deux adversaires à moins de 20 buts.

Saint Raphaël finit en trombe, à l’inverse de leurs adversaires du soir niçois. Il faut dire que l’effectif de Nikola Vojinovic confirme son potentiel avec en tête les Eponouh et Paschal. Devant de cinq buts à la mi-temps (17-12), les varois ont connu un gros temps faible que l’ASBTP Nice a pu exploiter, infligeant un 4-0 aux minots de Saint Raphaël. Et c’est bien là que cette équipe démontre une certaine maturité. Le centre de formation a su remettre une couche derrière pour mener à nouveau de 5 buts (24-19). Charlier aura tenté comme il pouvait dans ses buts d’éviter cette nouvelle défaite mais Nice se met bien en danger avec une 9ème place décevante quand on regarde dans le rétro. Saint Raphaël s’installe sur le fauteuil de leader pour la première fois de la saison.

Le GFCA dans le dur !

Si Saint Raphaël est leader, cela voudrait dire que le précédent a encore chuté ? En effet, le GFCA Handball continue d’être dans le dur. On avait pensé la défaite face à Antibes en Coupe de France anecdotique, mais depuis, c’est compliqué pour les corses. Relativisons tout de même avec un bilan plus que positif pour Ajaccio mais les centres de formation ne semblent pas les mettre très à l’aise. Ce week-end, c’était au tour du PAUC de se frotter à la furie corse. Défaits l’an passé par ces minots et par un Gaudin des grands soirs, le GFCA s’est retrouvé impuissant face à Cabanes cette fois-ci, avec une feuille de match presque parfaite (10/11 au shoot). Les coéquipiers de Doisel auront mené toute la rencontre avec un début de match quasi parfait (2-7). Les Brunetti ne voyaient pas ça du même oeil et permettaient à Ajaccio de recoller au score (10-10). En deuxième mi-temps, le PAUC va remettre une couche distançant ainsi les corses de 7 buts (17-24), écart qui sera plus ou moins conservé jusqu’à ce que Rafini relance les troupes permettant ainsi de revenir à deux buts. 

Match toujours avec une saveur particulière ce Chateauneuf Marseille encore plus quand on connait le coach marseillais, Fred Périn. Ce sera compliqué de ne pas axer ce résumé sur un autre joueur que Laux. Encore une fois l’arrière de Chateau’ aura planté comme il faut, avec 17 buts pourtant face à Nicolini, en forme également dans sa cage avec 15 arrêts. A égalité à la mi-temps, les deux voisins ont bien bataillé avant que Marseille ne rende les armes face aux coups de butoirs de Laux et Illies, essentiel dans les dis dernières minutes. Rantchitch, côté phocéen, aura était celui qui aura été le plus en vue mais il était bien compliqué d’empêcher Chateauneuf de l’emporter ce week-end, une victoire qui leur permet d’être dans le top 5. Pour Marseille, on se remet au travail comme le rappelle Fred Périn sur la page du club : « On s’incline face à meilleur sans livrer le meilleur, c’est un peu mon sentiment. On a eu en première et on aura la place plus tard dans la saison aux conditions que l’on sait : travail, remise en question, humilité… On est maintenant en travail de récupération des efforts fournis, des bobos qui ne nous aurons pas épargnés. On attend les retours de joueurs cadres pour accompagner, guider les jeunes pousses marseillaises vers d’autres performances.« 

Credit Photos : Anne Martini

On termine avec la Crau, qui avait désespérément besoin de points après sa défaite à Marseille il y a bientôt deux semaines. Pas des plus simples quand on voit arriver Istres, plutôt en forme ces derniers temps. Dans un match viril mais correct de la part de la Crauroise, c’est bien eux qui vont réussir à mettre à défaut les minots de Bastien Cismondo dans une rencontre très serrée. Le rouge pris par Hubert en seconde mi-temps va clairement faire basculer la rencontre, mettant en péril la distribution de balle. Si vous ajoutez à cela la double stricte sur les arrières d’Istres, qui aura énormément perturbé le système de jeu istréen et un public très en forme, vous avez la Crau qui chope sa deuxième victoire de la saison. Qu’elle fait du bien au moral des coéquipiers de Guilloteau autant au classement qu’au moral. 

AS Monaco Handball32 – 28Saint Etienne Handball
Villeneuve Loubet Handball19 – 24Antibes Handball
Saint Raphaël (2)29 – 25AS BTP Nice
GFCA Handball26 – 28PAUC (2)
Chateauneuf Handball34 – 29CS Marseille Provence HB
US Crauroise Handball28 – 25Istres Provence Handball (2)
François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top