La messe est dite dans la Poule 2

Crédit Photos : Philippe Padioleau

Les écarts se creusent dans cette Poule 2. La réserve du HBC Nantes semble bien destinée à remonter en Nationale 1 après deux ans au quatrième échelon. Caen n’y arrive décidément pas tout comme Oissel Rouen qui connait une chute infernale après être descendu de Nationale 1.
Hennebont-Lochrist peut aborder la phase retour plus sereinement après ses trois victoires consécutives. C’est parti pour le résumé de la Poule 2.

Dreux AC – Cesson Rennes (2) 30 – 31

Quand Dreux disposera t’il enfin de son effectif au complet ? Renforcés par Tuzolana et Belotti, ils se présentaient pourtant sans Kangebeni. Après cette jolie performance face au dauphin de la Poule, les regrets pourront être nombreux. Et pourtant, la première période fut à sens unique dans une rencontre qui voyait la recrue japonnaise Adam Baig faire ses débuts quelques semaines après sa participation aux Championnats du Monde. Le pivot breton Mandiangu permettait à Cesson de rentrer aux vestiaires avec 4 buts d’écart (12-16). Après la pause, Dreux revient avec de meilleures intentions et démarre ainsi le show Tuzolana. Avec 9 buts en deuxième période, c’est en grande partie grâce à lui que Dreux passera devant et ira jusqu’à compter 3 buts d’avance (24-21).
Pourtant en supériorité à ce moment-là, les joueurs de Francis Tuzolana verront Daniel se faire exclure 20 secondes après et Cesson-Rennes revenir à égalité (24-24). Tuzolana essaiera tant bien que mal de revenir dans les derniers instants mais c’est bien les hommes de Mathieu Lanfranchi qui repartent avec 3 points.

JS Cherbourg (2) – CJF Saint Malo 31 – 23

Venu sans trois de leurs meilleurs buteurs et avec seulement 8 joueurs de champ, Saint Malo a forcément connu quelques difficultés face aux gamins de Cherbourg. Toutefois, c’est bien Saint Malo qui tient tête en première période (11-12), malgré le rouge direct de Castro à la 4ème minute, et devait regretter le but sur penalty de Fouga subi avant de rentrer aux vestiaires (14-13). Fort logiquement, avec une rotation limitée numériquement parlant, les joueurs de Pierrick Veyrat vont subir un retour sur le parquet compliqué (19-14) et ne marqueront plus dans les 13 dernières minutes.
Cherbourg remporte ici une victoire importante et s’éloigne de la zone relégable, menée par Caen et Saint Malo. Pour ces derniers, la longueur de l’effectif manque cruellement afin d’espérer autre chose pour l’instant.

C’Chartres Metropole (2) – CJ Bouguenais 26 – 26

Gros match que nous ont offert Chartres et Bouguenais. Avec deux effectifs presque au complet, les deux équipes ont été au coude à coude avec une fin de match irrespirable.
Le début de match était à l’avantage des coéquipiers de Lemarie, efficace au shoot avec 9 buts. Derrière de 5 longueurs après 26 minutes, la CJB peut s’estimer heureuse de revenir avec un score plus léger (14-11). En deuxième période, ce sont bien les gardiens qui vont se mettre en avant et une incroyable capacité de Chartres a bien géré leurs infériorités numériques allant jusqu’à marquer à un de moins. Les Tigres vont enfin réussir à revenir au score avant de passer devant sur un but de Lahaye (24-25). Avec seulement deux buts marqués dans les trois dernières minutes, on vous laisse deviner la fin de match sous pression dont aucun ne sortira finalement vainqueur malgré un dernier tir de Musy sur les montants à quelques secondes du terme.
Pour Yann Lemaire, il y a du positif à faire ressortir comme évoqué sur leur site web : « Il reste encore beaucoup de travail pour ce jeune groupe dans la maitrise et la gestion du score ,  en raison, le plus souvent , d’un manque de lucidité, de rigueur et de justesse en attaque.Mais attention ! L’adversaire du soir , désormais sur la troisième marche du podium de la poule, était de qualité ! Et les réservistes chartrains ont fait preuve de belles valeurs mentales pour ne pas se désunir sur une fin de match compliquée. Et , à vrai dire , malgré les regrets , nous pouvons dire , que nous ne sommes finalement pas si loin de ce podium…« 

Credit Photos : Etienne Ster Photographie
Le combat fut rude entre Granville et Oissel Rouen

HBC Nantes (2) – Saint Nazaire 40 – 31

Dire que la messe est dite dans cette poule peut paraître curieux mais on ne peut que s’incliner face à la supériorité du HBC Nantes cette saison en Nationale 2. Ce week-end, c’était SaintNazaire au menu, en pleine réussite depuis quelques matchs et les hommes d’Olivier de la Brétèche n’auront tenu qu’un quart d’heure. Encore devant à la 12ème minute (6-8), ils subiront alors un 13-5 de la part des gamins du « H ». Résultat, 22-13 à la mi-temps avec Bachelé, en forme dans ses buts. Seul joueur à surnager chez Saint Nazaire ? Lucas de la Brétèche encore une fois qui, du haut de ses 17 ans tout juste acquis, prouve qu’il a un bel avenir devant lui.
La deuxième période sera bien plus équilibrée mais l’armada nantaise emmenée par Damatrin, Gaillard et Imare avait de toute manière fait le job auparavant et peut viser le défi de finir la saison invaincue. En tout cas, Grégory Cojean se satisfaisait de cette performance auprès de Presse-Ocean : « Ils venaient chez nous avec pas mal de confiance, on les craignait un peu. On a fait un match sérieux, notamment défensivement. A nous de continuer sur notre lancée, notamment lors de la prochaine journée à Cesson« 

Oissel Rouen – PL Granville 28 – 33

A l’instar de plusieurs équipes reléguées de Nationale 1, Oissel Rouen connait les pires difficultés à se sortir de cette zone dangereuse. Opposé à Granville, pas bien réguliers cette saison, les coéquipiers de Moualek n’ont été que trop peu en mesure de l’emporter butant à chaque fois sur la muraille Busson (20 arrêts).
Il y a eu ce sursaut d’orgueil dans le dernier quart d’heure où Oissel Rouen est revenu à un but sur une réalisation de Tomic (24-25). Cependant, tous les efforts fournis ont des conséquences et Granville va s’en donner à cœur joie en infligeant un 7-2 juste après (26-32) pour remporter une victoire qui leur fuyait depuis la 4ème journée. Une défaite dure à digérer pour l’entraineur de ORM, Stéphane Moualek comme annoncé sur Paris Normandie « Je suis déçu de notre performance pure. On est retombé dans nos travers au moment où il ne fallait pas. Ca ne suffit plus de s’engager comme des chiens.« 
Le son de cloche est différent pour Jean Baptiste Martin, très satisfait de cette réaction « Ce fut un match très engagé avec des équipes qui n’ont pas hésité à mettre beaucoup d’engagement physique […] Nous avons dominé les débats du début à la fi nsans arriver à tuer complètement le match. […] J’attendais une réaction du groupe et c’est chose faite. Les joueurs ont réagit de la meilleure des manières. […] L’objectif est de confirmer ce très bons matchs à domicile contre Cherbourg et Chartres« 

Hennebont Lochrist – Caen Handball (2)

Il semblerait qu’on ait retrouvé HennebontLochrist. 3ème victoire consécutive pour les hommes d’Amélie Sigwart contre des vikings de Caen bien décevants cette saison. Comme bien souvent, les caennais s’appuient sur le trio CreteauBoucletMarescot pour rester à seulement deux buts du HLHB à la pause. A la différence du début de saison, Hennebont s’applique en défense depuis plusieurs matchs et Vincent en sera l’illustration. L’écart va donc vite grimper en début de seconde période, allant jusqu’à 11 buts d’écart (31-20) sur un tir de Guegan.
Finalement, le HLHB finira très sereinement la rencontre et s’installe dans la première partie de tableau. Pour Caen, il est temps de réagir et le match contre Oissel Rouen la semaine prochaine s’annonce très chaud.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top