Le coeur solide

Un match n’est jamais terminé avant la 60ème minute. Lors de cette deuxième journée, les 12 équipes ont bataillé dur sur les terrains, parfois même jusqu’à la dernière seconde, ce qui nous a offert une bonne dose d’adrénaline ! Les scores sont serrés, les corps ont été secoués et c’est ce qu’on aime dans notre sport !

Le Fenix enchaîne sur sa bonne dynamique. Victorieux sur le terrain de l’ETeC (30-32), les jeunes Toulousains ont dû attendre le dernier quart d’heure avant de réaliser le break fatal. Bien emmené par Tom Bertini qui offrait même 4 buts d’avance à 9 minutes du buzzer final, la réserve du Fénix s’est fait peur à 15 secondes du terme voyant les Charentais revenir à un petit but, sans conséquence.

L’ASPOM Bègles aura des regrets. Menés de 4 buts à la mi-temps, les Béglais reviennent dans la partie mais trop d’énergie aura été dépensée dans cette course et voit finalement l’AS L’Union s’imposé d’un petit but (32-33). Les Noirs et Blancs, après leur match nul face à l’ETeC lors de la première journée, sont 4ème du classement. 

Poitiers s’acclimate plutôt bien à son nouveau championnat, 2 matchs 2 victoires synonyme d’une première place ex-aequo avec le Fenix. Mais il aura fallu aller la chercher cette deuxième victoire. En visite chez l’autre promu, Handball Objat Corrèze, le début de match donnait l’impression que ça allait être une balade de santé pour les Poitevins qui creusaient l’écart en 10 minutes. Mais c’était sans compter sur l’orgueil des Corréziens qui se sont réveillés lors de la deuxième mi-temps emmenant avec eux leur public mais cela n’aura pas suffit. Les Sharks d’Objat paient leur entame de match et échouent d’un but à l’arrivée.

Le défi physique était trop élevé pour les Assonais. Bruges se déplaçait avec l’équipe au complet et face à un tel groupe, Coach Vignaud ne se faisait pas d’illusion. Malgré une première période intéressante, durant laquelle Asson a même mené d’un but, il leur était trop dur de contenir les assauts de Mamadou Faye et de Valentin Herrero. C’est logiquement que les Girondins s’imposent. 

Le Roc s’effondre, Billère ferme la boutique

Le public de Lormont aura vibré ce dimanche comme il n’avait pas vibré depuis un moment. Les Lions avait à coeur de se rattraper de leur défaite à Poitiers la semaine précédente et encore plus face à son public. En face, il y avait un sacré morceau. Zibero, qui a fini 3ème l’an dernier, a donné du fil à retordre. Emmenés par les frères Khayar (11 buts), Lormont a dû bataillé pour arracher la victoire sur son parquet bien aidé par la main chaude de Karim Balti.

A Billère, le ROC est passé complètement à côté de son match. Menés du début à la fin, les Ruthénois n’ont rien pu faire face au bras monstrueux de Louis Tournellec (10 buts). Thibaut Bouissier, de son côté, avait décidé de fermer sa cage et c’est chose faite en terminant avec 18 arrêts ! Match compliqué pour les gars de Rodez, mais tout n’est pas à jeter, la saison est encore longue. Prochain match face à Lormont…

Crédit Photo : Hand Photopartage 64

ETeC 30 – 32 FENIX
ASPOM BEGLES 32 – 33 AS L’UNION
HBC OBJAT CORREZE 29  – 30 GRAND POITIERS HB 86
ASSON SPORTS 26 – 30 BRUGES 33 HB
LORMONT HBHG 29 – 28 ZIBERO SPORTS TARDETS
BILLERE HB PAU PYRENNEES 29 – 22 ROC AVEYRON

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top