Poule 1

Le ROC sort enfin de la zone rouge

Crédit photo : ROC Aveyron Handball

Après une mini-trêve de quinze jours, les joueurs de N2 retrouvaient le chemin des parquets. La bonne opération de cette 13ème journée a été réalisée par le ROC Aveyron. Avec sa victoire face à Billère, les Ruthénois profitent des défaites d’Objat et de Bègles pour sortir de la zone rouge. Tandis que la bataille pour le maintien fait rage, en haut du classement, le moindre faux pas pourra coûter cher pour l’accession en N1.

Zibero Sports Tardets 26 – 24 Lormont HHG

Tardets tient sa première victoire de l’année. Lors du match aller, les spectateurs avaient assisté à une rencontre très disputée et Lormont s’était imposé d’un tout petit but. Dans le chaudron du Zibero, les hommes de Baptiste Etchandy avaient à coeur de prendre leur revanche. Le début du match est disputé, mais les Verts (privés de Daniel Khayar) parviennent à faire le break à la vingtième (10-7). L’intensité défensive augmente et Lormont ne parvient à marquer qu’un but lors des 5 dernières minutes de cette première mi-temps (15-11). Au retour des vestiaires, les deux équipes se rendent tous les coups. Alors que le LHHG a toujours été en ambuscade, les locaux parviennent à tenir leur avance, notamment grâce à François Plagnard et ses 16 arrêts. Victoire importante qui les replace 4ème et leur permet de repasser devant leur adversaire du soir.

Bruges 33 HB 27 – 23 Asson Sports

Asson aura fait douter le dauphin de la poule pendant soixante minutes. Après avoir été menés durant 20 minutes, les Toros seront parvenus à inverser la tendance et virer en tête juste avant la pause. Les solutions offensives étaient là mais en face, Nik Hvala Stojanovic brillait avec 9 parades en trente minutes (17 au total). Alors que l’écart augmentait (20-15), un nouvel arrêt de Nik puis des buts de Kuhn, Pomme et Laffitte remettaient les Assonnais sur le bon chemin. Bousculé, Franck Fisherkeller décide de prendre son temps-mort. Cela n’empêche pas Laffitte d’égaliser (21-21) et les Assonnais d’y croire plus que jamais. Bruges scelle sa victoire en toute fin de rencontre et reste tout près de la première place. Côté visiteur, il y a du bon qu’il faudra garder car la réception de L’Union dans 2 semaines s’annonce déjà capitale en vue du maintien.

Lucas Bicchéri et ses coéquipiers auront tremblé mais la victoire est au bout (Crédit photo : HandShoot – Gérald)

Fénix Toulouse 41 – 30 ETEC

Tenu en échec il y a deux semaines sur le terrain d’Objat et après un début d’année 2019 en demi-teinte, le Fénix renoue avec la performance. Après un début de partie serré, Toulouse parvient à creuser un premier écart (13-9) avant que le Tec ne revienne juste avant la pause (16-15). En deuxième mi-temps, la réserve du Fénix a accéléré son jeu en laissant sur place son adversaire. Les buts s’enchaînent et l’Entente ne parvient pas à stopper l’hémorragie. Bertini, Jarry et Margnoux sonnent le glas en fin de match avec un 3-0 en une minute. Le TEC est à terre, le Fénix, lui, reprend son envol.

AS L’Union 32 – 25 ASPOM Bègles

Avec seulement 10 joueurs inscrits sur la feuille de match, la rencontre s’annonçait mal embarquée, surtout face à un adversaire en course pour le maintien. Mais L’Union démarre parfaitement bien en prenant le large rapidement (3-1 puis 11-7). La deuxième période a paru une éternité pour Bègles qui s’est heurté à plusieurs reprise sur un Jean Innocent des grands soirs. Sébastien Ducros, qui signait son retour, a grandement participé à la victoire des siens avec 10 buts sur 15 tentatives ! Cette victoire permet aux locaux de s’écarter significativement de la zone de relégation. Pour Bègles, c’est une bataille à quatre qui se dessine pour le maintien. Cela annonce une fin de saison palpitante !

ROC Aveyron 26 – 23 Billère HBPP

C’était notre affiche du week-end et on l’avait dit : le gagnant du match prendra une option importante en vue du maintien. On se souvient lors du match aller, les Ruthénois avaient été malmenés durant toute la partie. Cette fois, le finish est différent. Les Rocistes commencent fort et prennent logiquement la tête. Malgré un timide retour des visiteurs, Rodez rentre au vestiaire sur le score de 15 à 13. L’enjeu du match est important et cela trotte dans la tête des deux équipes. La qualité de jeu est alors impactée : pertes de balle, tirs ratés… Même si les Aveyronnais ont mené tout le match, Billère n’était jamais très loin. A quelques secondes de la fin, le score est de 24 à 23. Soulaimana, qui venait de rater son seul tir du match une minute plus tôt, délivre son équipe en inscrivant 2 buts coup sur coup et délivre son équipe. « Nous sommes très satisfaits de notre prestation et du résultat. Cela fait trois matchs consécutifs que nous ne perdons pas, c’est bon pour le moral. Evidemment, la saison n’est pas terminée mais cette victoire est positive pour les esprits et pour le classement » déclarait un Julien Demetz, soulagé.

Grand Poitiers HB 34 – 20 HBC Objat Corrèze

Objat n’aura tenu que quinze minutes avant que les Griffons ne fassent qu’une bouchée de leurs visiteurs. Diminués par de nombreuses blessures, les visiteurs n’ont rien pu faire. Au retour des vestiaires, les assauts répétés des locaux ne font qu’enfoncer un peu plus la tête de leur adversaire. Christian Latulippe avait demandé du sérieux jusqu’au bout pour ne pas revivre la même frayeur que le match aller (victoire 29-30 après avoir mené de 9 buts). Ses joueurs l’ont entendu et c’est logiquement qu’ils s’imposent sur le large score de 34 à 20.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top