Le Stade Valeriquais enchaîne !

Les réserves font clairement le taff dans cette poule mais c’est Savigny qui est en train de surprendre tout le monde. Mais en y regardant de plus près, est-ce vraiment un miracle ? Voici les résumés de cette troisième journée ! 

Le Stade Valeriquais rencontrait l’US Lagny. Durant notre preview, on disait que les Jaunes et Noirs devaient confirmer leur saison dernière… Il en est autrement après cette troisième défaite en trois matchs. A l’inverse, le club de St-Valery-en-Caux obtient sa deuxième victoire de rang ce qui n’était plus arrivé depuis un moment. Le résultat est sans grande surprise après une première période dominée par les Normands. Le second acte n’était qu’une question de gestion.

Savigny est clairement en train de déjouer tous les pronostics en ce début de saison et cette rencontre face à un autre pensionnaire de N3, la saison dernière, s’annonçait serré. Ca l’a été jusqu’à ce trou d’air de 8 minutes durant lequel St Pol n’a pas marqué. Les parisiens en ont profité pour creuser l’écart. La deuxième mi-temps est un copié-collé de la première. Les Nordistes ont joué en dent de scie alors que Savigny continuait à enfiler les perles. 3ème victoire en 3 matchs pour les locaux. Attention la prochaine journée se révèlera comme un vrai test face à un prétendant à la montée.

L’ASSOA n’arrive pas à se relever

La réserve de Dunkerque prend le dessus face à l’ASSOA. Les visiteurs ont tenté de garder la tête hors de l’eau pendant 40 minutes mais les Dunkerquois ont appuyé sur le champignon et sont grimpés jusqu’à 6 buts d’avance bien aidé par un Léo Lamps (14 arrêts). Saint-Ouen pourra tenter de retrouver face à Lagny, toujours en quête de ses premiers points, lors de la prochaine journée.

Les derbys ne sourient pas aux Carabiniers. Défaits la semaine dernière sur le parquet de Lille, cette fois Billy Montigny s’est incliné face au Mélantois. Pourtant bien partis, les Billysiens démarrent en fanfarre notamment par Crepel et Dupuis V. puis vient le fameux passage à vide qui permet à Ronchin de raccrocher le wagon. Les Oranges ont pris l’avantage à 20 minutes du terme pour ne plus lacher le leadership. Une pensée toute particulière de la rédac’ en écrivant ce résumé suite au drame survenu après cette rencontre. Toutes nos pensées sont tournées vers la famille de Monsieur Micolon Thierry, ainsi que ses joueurs et le club de Billy Montigny.

Serris nous avait teasé le match d’une bien belle manière qui laissait présager un match chaud et les spectateurs ont été servis ! Après un début de match mal engagé c’est logiquement que Compiègne prenait les rennes avant d’être rejoint au buzzer de la mi-temps. Pour les Compiègnois, les pertes de balles et les erreurs commises ont permis aux locaux de prendre la tête et remporter la rencontre. Pour le coach visiteur, cette troisième défaite est de sa faute malgré le déficit technique. 

Lille est tombé face à un Chapon des grands soirs. Le gardien Tremblaysien a rendu une copie parfaite avec 21 arrêts ! Ca n’a pas empêché les Nordistes de faire quasi jeu égal avec leurs adversaires durant le premier acte. Mais dans notre sport on le sait, courir au score tout le match est éprouvant. Malgré la bonne perfomance, encore, d’Alioun Sylla, les Lillois n’ont pu que constater la fougue de la réserve de la Yellow & Black army. 


Stade Valeriquais HB 33-27 US Lagny
Savigny 91 HB 37-22 HBCM St Pol 
USDK 2 32-27 ASSOA
Billy Montigny 29-32 Mélantois HB
HBC Serris VE 26-25 Compiègne HBC
Tremblay en France HB 2 30-25 Lille Métropole Villeneuve d’Asq HB

 

Crédit photo : ASSOA Facebook ; Stade Valeriquais Facebook

 

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top