Les leaders ont dû s’employer

Crédit photo : Laurent Mayet

Après une énième trêve, la N2 retrouvait le chemin des parquets pour votre plus grand bonheur (et le nôtre). Alors que la bataille du maintien fait rage dans le bas de tableau, les leaders se sont fait peur lors de cette 14ème journée.

Vénissieux HB 22 – 26 Saint-Flour HB
Saint-Flour poursuit sa remontée au classement. En déplacement à Vénissieux ce week-end, les Cantaliens avaient à coeur de remporter ce match. Début de rencontre cruel pour le VHB qui perd Antoine Valentin dès l’échauffement. La première mi-temps est très disputée, aucune des deux équipes ne parvient à prendre le large et se séparent logiquement sur un score de parité à la mi-temps (10-10). Guillaume Jamet, déjà bien en chauffe lors des trente premières minutes, a poursuivi son récital (22 arrêts au total). Ses coéquipiers Lazic et Erard ,enchaînent les réalisations. Un premier écart significatif se dessine alors (18-21, 45è). Les Sanflorains gèrent la fin de match. Les hommes d’Odisio, impuissants, ne peuvent que constater la supériorité de leur adversaire. Cette victoire permet aux visiteurs de grapiller une place au classement et de passer devant leur adversaire du soir.

CS Vesoul Haute-Saône HB 31 – 30 Beaune Handball
Vesoul crée la sensation en s’imposant face à Beaune qui nous avait inquiété lors de la treizième journée. Conscients que le maintien est loin d’être acquis, les hommes de Douta Seck ont dû s’employer pour venir à bout du troisième du championnat. Après un début de match quasi-parfait (6-2 puis 11-6), Vesoul a peiné en fin de mi-temps, ne trouvant plus le chemin des filets pendant 13 minutes. Guyet (8 buts) et ses coéquipiers en profitent pour revenir au score, 14 à 13. Au retour des vestiaires, Brice Rilos fait lever le public en enchaînant les parades. Les Lions reprennent rapidement le large, comptant jusqu’à 5 buts d’avance. A l’entame du money-time, les locaux retombent dans leurs travers. Les pertes de balles se multiplient et Beaune refait son retard. Un dernier assaut de Charpy, Laronze et Houillon n’aura pas suffi. Beaune s’incline et est désormais à 6 points de Bourgoin et 9 de Caluire !

CL Marsannay HB 31 – 34 Lyon-Caluire HB
Caluire a souffert en terre Côte d’Orienne. Pourtant en début de rencontre, les Lyonnais prennent rapidement le large avec 5 buts d’avance en huit minutes de jeu. Marsannay ne concrétise pas ses offensives et produit trop de déchets à 6m. La faute également à une défense trop friable qui permet aux visiteurs de rentrer au vestiaire avec 4 buts d’avance. On s’imagine alors les voir dérouler mais les Pattaras reviennent rapidement dans la partie en égalisant grâce à Damien Tirniac. Première alerte qui force Jean-Paul Coasse a posé son temps-mort. Les Caluirards se reprennent mais leurs adversaires restent à leur portée. Anthony Lambert écope d’un carton rouge pour une troisième exclusion temporaire. Avec un genou à terre, Marsannay aurait pu faire chuter le leader de la poule pour la première fois mais deux exclusions temporaires dans les derniers instants du match les empêchent de créer l’exploit. Les Rhôdaniens repartent avec les 3 points dans une ambiance électrique. Paul Picard nous livre ses impressions après la rencontre : « J’ai du mal à me dire qu’une défaite est encourageante, mais par contre on baisse pas les bras. On a 3 matchs super importants les trois prochaines semaines dont 2 derbys donc à nous d’aller chercher les points chez nos voisins Chalonnais et Dijonnais. La fin de saison est intéressante avec beaucoup d’équipes qui peuvent encore finir dans les 5 premiers. Les prochaines semaines seront déterminantes« .

HBC Cournon d’Auvergne 30 – 31 CS Bourgoin Jallieu
Nouvelle frustration pour Cournon après cette nouvelle défaite d’un but. Dans le duel des promus, Bourgoin s’était imposé à domicile sur le score de 32 à 28 notamment grâce à Laurent Nguyen et ses 9 buts. Samedi, l’ailier droit Isérois n’a marqué qu’un but mais Chasseboeuf a compensé le très léger impact offensif de son coéquipier avec 11 buts. Cette fois, les hommes de Karim El Maouhab n’ont pas manqué leur début de rencontre et ont même tenu tête au dauphin de la poule jusqu’à la 9ème minute, moment où les visiteurs sont parviennus à se détacher (3-7) mais on commence à connaître lesAuvergnâts. Combatifs et courageux, ils parviennent à revenir au score. Malgré une défense fébrile, le CSBJ parvient à rentrer au vestiaire en menant de deux buts. Maxime Bouquet, revenu d’une blessure à la cheville, lance la révolte. Cournon égalise à 17 partout et parvient à mener d’un but. Le temps à peine de le dire que les visiteurs relançaient un nouvel assaut et reprenaient 4 buts d’avance. Malgré une dernière tentative de tout donner, le HCCA échoue de peu. Frustrant mais prometteur pour le maintien.

Dijon Métropole HB² 32 – 28 ASHBC Chalon sur Saône
Dans le derby Bourguignon, Dijon recevait son voisin Chalonnais toujours privé de son capitaine Audrey Col encore trop juste physiquement. La rencontre démarre en trombe, Dijon inflige un 4-0 en moins de trois minutes ! Surpris, les hommes du duo Keita-Cannarozzo réagissent et reviennent rapidement dans le match (4-3, 5è min.) avant un nouvel éclat de la réserve du DMH. La défense des visiteurs se resserrent et alors qu’ils sont menés de 5 buts, ils parviennent enfin à égaliser passant un 6-1. Une dernière cartouche de Loïs Pasquet permet aux Dijonnais de reprendre un petit but d’avance (14-13, 30ème). Au retour des vestiaires, la partie de yo-yo continue. A quinze minute de la fin, Chalon écope de sa première exclusion temporaire et c’est Tanguy Cuvelier (8 buts) qui en fait les frais. Les hommes de Vincent Liot profitent des imperfections chalonnaises à jouer sans gardien et infligent un 3-0. Ce n’était clairement pas le jour de Chalon et il faudra très vite passer à autre chose car un autre derby arrive dès la prochaine journée avec la réception de Marsannay.

Audiffred aura allumer les première mèches dijonnaises (Crédit photo : Bien Public, Christophe Meyer)

Grand Besançon Doubs HB² 28 – 37 Villefranche Beaujolais HB
Avec la victoire surprise de Vesoul face à Beaune la veille, Villefranche était dans l’obligation de remporter ce match pour espérer encore au maintien. Partis avec seulement 10 joueurs, on s’attendait à un match plus serré mais il en fût autrement. En effet, le duel a duré 30 minutes. Après une première période disputée, Villefranche est revenu sur le terrain avec la ferme volonté de remporter ce match en ne laissant aucune chance à son adversaire. Le jeu rapide Caladois se met en place, David Rambaud Méasson (17 arrêts) enchaîne les parades/relances. Les buts pleuvent et les Bisontins n’arrivent pas à stopper l’hémorragie. Le score ne cesse d’enfler et les petits protégés de Gérald Vincent prennent 3 points et restent en ambuscade derrière Vesoul à 4 points.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top