Poule 3

Les mal classés se rebiffent, des leaders en vert et noir

Crédit photo : Sophie Chicot

Neuvième journée pleine de surprises dans cette Poule 3, qui continue weekend après weekend d’affirmer son standing du genre film à rebondissements. Résumé des 6 matchs, dans lequel Lille et Saint-Ouen prennent les devants en duo, les derniers recollent et où Billy-Montigny brise une sale série.

Massy Essonne HB² 25-39 Lille Métropole HBC Villeneuve-d’Ascq

C’était le gros match de cette journée, entre un groupe de jeunes massicois impressionnant et une entente lilloise inarrêtable depuis la deuxième journée. Après une entame de match plutôt à l’avantage de la réserve de Massy (3-1, 4e), Lille se montre agressif, Meunier et Corbat (6 buts chacun au final) permettent aux visiteurs de faire un petit break (8-12, 18e). Par plusieurs jets de 7 mètres signés Rota (6 buts) et deux exclusions temporaires concédées par Lille, Massy recolle à la pause (14-15).

Tout s’accélère à la reprise et malgré 2 minutes infligées à Prévot, les Nordistes prennent le large (25-18, 44e). Le facteur X ? L’un des si ce n’est le meilleur gardien de la poule, Nicolas Huyghe, 18 arrêts pour lui. L’écart se stabilise avant un ultime coup de chaud pour Lille, qui s’impose tranquillement à la faveur des transitions rapides, 25-39 face à un concurrent direct. Le message est envoyé avec 7 victoires d’affilée.

Meilleur scoreur de la partie, Jeremi Kachroum (Lille, 11 buts) débriefait après la rencontre : « On savait que ça allait être un match très intensif physiquement et on a su couper leur jeu rapide, qui est un de leur gros avantage, avec un bon repli et en mettant beaucoup d’intensité en défense. En plus les arrêts de gardien nous ont permis de marquer beaucoup de buts en contre, tout le monde a fait sa part du travail et on va essayer de terminer l’année sur une bonne note samedi à domicile contre Serris !« 

Le capitaine massicois Amadou Thiero pensait déjà à la suite (Massy, 2 buts) : « Après une bonne première mi-temps où l’on finit à -1, on bute trop sur le gardien et on prend trop de contre-attaques. Plus le match avançait plus on baissait la tête malheureusement. Mais bon, on va se servir de ce revers pour rebondir la semaine prochaine où on aura la chance de jouer de nouveau à domicile.« 

Association Sportive St-Ouen-L’Aumone Handball 36-26 US Lagny Montevrain Handball

Les jaguars ronronnaient-t’ils ? Un début de saison canon pour St-Ouen, avant une défaite à Montfermeil, un nul contre Maisons-Alfort et un succès sur le plus petit des écarts à Ronchin, on attendait forcément la réception de Lagny pour voir si la machine était vraiment repartie. Privé de Rambure mais avec un superbe succès la dernière journée, les latignaciens partent mal. 8-4 lors des 17 premières minutes, les visiteurs tombent sur un Ludovic Dominique toujours aussi chaud (13 arrêts en jouant 3/4 de la partie).

ASSOA se repose sur Leroi (4 buts) et Casaert (6) en première période pour creuser l’écart à +6 (15-9 à la pause). Carbonnier lance bien les locaux à la reprise avec deux réalisations, avant que Jean-Arthur Belleus ne domine la période au scoring (6 buts, 29-19, 50e). Répétition générale pour les hommes de David Turmine qui remporte très logiquement la partie en gardant l’écart, 36-26.

Anthony Casaert se montrait élogieux envers ses coéquipiers (6 buts, St-Ouen) : « Nous sommes satisfaits de cette victoire qui était très importante pour ne pas se retrouver distancé du haut de tableau. Après un début de match difficile où on a du mal à rentrer dedans, on prend vite l’avantage au score pour ne jamais le quitter, grâce notamment à une bonne efficacité au tir et des gardiens bien présents. Je suis content que l’équipe ait répondu présente car malgré les absences importante du côté de Lagny, il ne fallait pas les sous-estimer. En somme sans être flamboyants un match très sérieux. »

La réaction de Louis Gomes (6 buts, Lagny) : « On s’attendait à un match difficile, on le savait. C’est une belle équipe qu’on connaissait déjà donc on savait à peu près à quoi s’attendre. On a énormément de blessés donc pas évident d’aborder ce match, mais après avoir proposé du très beau jeu contre St-Pol, on partait confiant. Ce qui a joué c’est que l’on n’a pas été efficace du tout, on a trop de déchet au shoot malgré les solutions. Je suis un peu déçu du + 10 pour être honnête, ça reflète pas le match même si on est dominé du début à la fin. En fin de partie, on se prend beaucoup de contre-attaques avec des pertes de balle en deuxième mi-temps à trop se précipiter. Il va falloir qu’on travaille dessus. « 

Crédit photo : Lille Métropole HBC VA – Facebook

Handball Club Serris Val d ’Europe 24-27 Billy-Montigny

Mais comment Billy-Montigny, impérial à domicile (4 victoires, 1 nul), n’a pas encore joué les trouble-fêtes à la place de leader ? En perdant tous les matchs en déplacement pardi ! Un match à Serris, distancé, se montrait propice pour stopper la série psychologique. Les Seine-et-Marnais, qui restaient sur une victoire à St-Pryvé tiennent tête aux carabiniers le premier quart d’heure (5-5, 16e) dans une partie défensive. Les deux dangers billysiens de la période Valentin Bzdynga (5 buts) et Raphaël Guillemin (6) offre une courte avance à la pause, réduite par 3 buts d’affilée du capitaine serissien Amine Soukni (4 buts, 10-12).

La reprise est serrée, et marquée par un duo au scoring côté rouge et blanc, Valentin et Corentin Dupuis (6 et 3 buts) mettant les Nordistes sur les rails (16-20, 44e). Un écart maitrisé et même accentuée par le gros match de Tony Scotet dans les cages (18 arrêts). Le portier qui prouve que cette journée est sous le signes des gardiens de la poule 3, victoire de Billy-Montigny 24-27 après un rush final mais trop tardif de Serris.

Valentin Dupuis (Billy-Montigny, 6 buts) résumait le match de son point de vue : « On a eu une bonne semaine d’entraînement et on s’est appliqué afin de préparer au mieux cette rencontre. Un début de match très encourageant avec une bonne défense et des montées de balle pour avoir un avantage à la mi-temps, au retour du vestiaire nous avons eu des pertes de balles ce qui nous fait défaut ces derniers temps. Nous avons su nous ressaisir afin de prendre 6 buts d’avance même si dans les 3 dernières minutes encore une frayeur. Nous avons su rester soudés afin de l’emporter, une mention spéciale à notre gardien qui a fait un très bon match avec 22 arrêts.« 

La réaction de Fabien Mele (Serris, 5 buts) : « On savait que chez eux ils avaient deux gros arrières qui étaient capables de scorer, donc il fallait les empêcher de tirer de très loin. Ça fonctionnait bien, on les voyait arriver et on arrive à bien défendre. Sauf, que eux, Ils ont une grosse défense compacte avec des gros gabarits qui n’ont pas besoin de trop monter. En deuxième on a trouvé des solutions sur les extérieurs mais trop d’échec au tir. On a mieux joué en deuxième mi-temps mais tout ça ne nous a pas permis de remporter la rencontre.« 

HBC Municipal St-Polois 20-21 St-Pryvé Olivet Handball

Oui, nous avons bien parlé de surprises en introduction, les voici. Et on commence par St-Pryvé, dont la dernière victoire remonte au 19 octobre face à St-Valéry. Le club loirétain se déplaçait Salle Romain Rolland à St-Pol-sur-Mer, équipe solide de ce début de saison mais défait à Lagny le weekend dernier. Une supériorité affirmée en début de match (5-2, 9e). Pas en réussite au tir, les Pryvétains reviennent en commençant à trouver la faille par Perrot (2 buts) et Martelliere-Balduzzi (3). 10-10 à la pause, un score fermé à mettre au crédit des défenses et des deux gardiens, impériaux (19 pour Marteel, 17 pour Poret au final).

La seconde période est extrêmement serrée, avec un léger break de +2 ou +1 tenu par les visiteurs (jusqu’à +4 à la 49e, 15-19). Mais les locaux reviennent par les buts d’Alan Mohamed (6 buts, 20-20, 56e), et Clément Bonneville prend un carton rouge, permettant aux locaux d’égaliser à 20 partout. 4 minutes à jouer, Magnin, Dutriaux et Mohamed tombent tour à tour sur Poret avant que Jeffrey Duchesne ne délivre St-Pryvé Olivet 20-21 !

Le gardien St-Polois Maxime Marteel (19 arrêts) évoquait la crispation de ce manque de finition : « Je pense que dans l’ensemble nous ne sommes pas ridicules, en défense nous ne prenons que 21 buts. C’est au niveau de l’attaque que nous avons péché, je pense que c’est plus un manque de réussite qu’un manque d’envie. On a les ballons pour revenir au score et même passer devant mais nous ne concrétisons pas, on ne peut en vouloir qu’à nous-mêmes. »

Crédit photo : Melantois HB – Facebook

Montfermeil Handball 30-31 Melantois HB

Le Melantois n’était pas loin de l’exploit la semaine dernière contre l’ASSOA, alors pourquoi ne pas surfer sur la vague ? Gagner à Maurice Baquet n’est pas chose aisée, mais Montfermeil s’est déjà fait surprendre par Serris dans son antre. Les visiteurs prennent d’ailleurs les devant par un bon début de match de Péral dans les buts et Gilmé (5 buts, 6-3, 12e) avant que ce dernier de prenne 2 minutes. Les Reds égalisent (6-6, 15e) et gagnent même l’avantage (10-8, 21e) avant que Jean Fache (9 buts) et Ronchin ne terminent la période tambour battant, 15 partout à la pause.

La reprise est tendue dans une grosse ambiance, Gilmé et Fache toujours au contrôle du scoring pour remettre les Bruants dans le bon sens (19-23, 41e) et deux nouvelles exclusions pour Gilmé et Semelyn ne freinent pas les visiteurs (21-27, 47e). En fasse, les éléphants butent sur une muraille nommée Léo Péral. Makan Magassa piétine au shoot, 2/8 au tir pour 6 arrêts du gardien ronchinois, qui porte son total à 21 parades. A 10 minutes du terme, on se dit que le Mélantois va créer l’exploit, mais Gilmé concède une troisième exclusion, carton rouge. Montfermeil revient par 3 buts de Ribesois, 29-30 à 30 secondes de la fin et en sortie de temps mort, Matheo Boulenger fait souffler les visiteurs en tuant le match. 30-31 avec un dernier but de Ribesois, Montfermeil s’est fait surprendre à Baquet par une équipe rongée par les blessures, mais définitivement vaillante.

Le grand bonhomme de ce match Léo Péral (Mélantois, 21 arrêts) : « On arrive dans une salle chaude bouillante, nous savons tous que ça va être un gros match, car ce genre de milieu hostile ça donne un coup de boost en plus ! On a fait une première mi temps mitigée et malgré ça on arrive a coller au score, j’essaie de sauver les meubles comme je peux, car mine de rien mentalement c’est dur pour un gardien ce genre de climat ou tu sais que la moindre erreur peut être fatale. On fais une bonne deuxième mi temps que se soit en défense et en attaque et au final la victoire est là. Ce succès nous a tous reboostés, vraiment, car pour moi nous ne sommes pas notre place en bas du classement.« 

Aimen Zren, l’un des deux coachs montfermeillois, dur à l’issue du match : « On n’est clairement pas au niveaux de nos ambitions. On enchaîne une deuxième piètre prestation contre un adversaire contre qui nous devons pas perdre. On les relance, et j’espère que les claques prises les deux derniers weekends nous serviront pour les prochains matchs, à commencer par notre prochain déplacement à Lagny. On doit palier notre manque de rigueur qui nous coûte plusieurs points depuis le début de la saison. On y arrivera en ne baissant pas la tête et en nous remettant au travail dès demain.« 

Stade Valériquais HB 32-24 ASA Maisons-Alfort HB

Une victoire puis plus rien. St-Valéry attend son heure depuis une victoire contre Serris en ouverture du championnat, mais rongeait son frein avec 7 défaites consécutives. Recevoir Maisons-Alfort n’étant pas forcément évident pour se relancer, les joueurs de Franck Arbonville mettent les bouchées double à l’entame du match. 7-3 à la 11e minute, Pignol (7 buts à la fin) Deneuve (6) et Corentin Bernard (6) se régalent face à une défense val-de-marnaise à la peine. Ces derniers arrivent à revenir par leur portier Petit, auteur de plusieurs parade et même d’un but après l’exclusion provisoire de Pignol (7-5, 13e). A l’envers, ASA subit un nouveau gros run de 4 buts des Valériquais pour finir la première période, et le retour de Pignol accentue l’avantage à la pause (18-10).

La seconde mi-temps débute comme la dernière a commencé et finit, par un show valériquais. Fitte-Duval (3 buts) s’y met (21-13, 40e) et Guillaume Petit est bien seul dans ses buts pour contrer tous les assauts des locaux (22 arrêts !). Le réveil masonnais survient enfin, avec Moutibe (2) et Peltret (6) qui réagissent en un sursaut (21-16, 43e). Trop léger pour empêcher la victoire éclatante de St-Valéry, qui s’est aussi reposé sur un Sami Faidi en grande forme dans ses buts (victoire 32-24).

Le roc (19 arrêts) se montrait forcément satisfait : « Je pense que c’est notre match référence depuis l’entame de la saison. On a réussi à bien rentrer dans le match dès le début en imposant une grosse défense et en concrétisant les ballons d’attaque chose qu’on a pas réussi à faire les matchs précédents. On confirme la bonne prestation collective qu’on a faite à Lille. Un grand merci aux supporters qui sont toujours derrière nous quoi qu’il arrive. Avec ce match je pense qu’on montre que l’on n’est pas forcément à notre place au classement et qu’avec du travail à l’entraînement les résultats suivront.« 

La réaction de l’autre mur du soir Guillaume Petit (ASA Maisons-Alfort, 22 arrêts), malheureusement trop exposé : « Nous avons été beaucoup trop tendres et gentils. Nous sommes tombés sur une bonne équipe qui jouait plus ou moins sa vie sur le terrain, la victoire étant impérative pour eux ! Pourtant nous savions qu’une victoire nous aurait bien remonté au classement . On a perdu clairement ce match en première mi-temps, on l’a sûrement pris trop a la légère.« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top