Poule 5

Les matchs à Domicile, c’est souvent plus facile !

Crédit Photos : Eric Bontemps

1ère journée de championnat pour cette saison 2020-2021 et très peu de surprise pour ces premiers chocs. Les matchs à domicile ont pour la majorité des cas été remportés, certains joueurs ont déjà eu la possibilité de prouver qu’ils n’allaient pas être là pour compter les cuillères de pêche. Penchons-nous sur chaque match qui a pu avoir lieu.

Annecy 28 – 22 Aix en Savoie

Le pronostic était bon, le spectacle était au rendez-vous, 15 et 16 arrêts de gardien de chaque côté, une disqualification immédiate en fin de match 43ème minute pour un visiteur (Milesi Hugo), tous les ingrédients pour que Chatenoud devienne un vrai bouillon avec un public haut-savoyard que l’on sait chaud comme la braise !

Un derby ça se gagne, ou du moins ça se joue à fond, et çà les 2 équipes l’ont très bien compris sans aucun souci. Une première mi-temps plus que serré ou chacune des écuries c’est rendu coup pour coup avec un Thomas Georgen chaud bouillant du coté aixois qui a su porter les siens lors de cette première partie de match avec un bon Thauvin dans les cages qui a multiplié les parades. Pour les locaux, ce fut un début de match plus collectif où chacun a pu y mettre du sien, mais comme à son habitude à domicile les rouges et blancs ont pu compter sur leur fameuse défense qui en a fait trembler plus d’un.

Dès le retour sur le parquet pour la 2ème mi-temps, un certain Hajicek commença à protéger les cages des locaux comme la prunelle de ses yeux et niveau du score cela se fit sentir, c’est aussi dans les moments les plus dur que les hommes qui porte leur coéquipiers sur leurs épaules se révèlent, dans le cas présent Renson a su être cet homme ainsi que Georgen pour les visiteurs encore une foi.

Un match explosif qui aura encore une fois prouvé que chez les Annéciens on y laisse des plumes et souvent des points, match encouragent pour Annecy car ils démarrent avec 3 points mais aussi pour les visiteurs qui auront appris que les fins de match doivent se jouer avec autant de sérieux que les premières minutes, voir plus !

Crédit Photos : Annecy Handball

Vénissieux – St Egrève (annulé)

En raison d’un cas de Covid-19 avéré dans l’une des deux équipes, la rencontre est reportée à une date ultérieure.

Entente Beaujolaise 26 – 33 Semur en Auxois

En allant gagner samedi soir à L’Escale, Semur sort d’une malédiction datant de novembre 2018 … Gagner un match de handball à l’extérieur !

Les hommes de Fabien Marion sont allés chercher une précieuse première victoire dans une salle qui a vu tomber plus d’une équipe qui n’était pas préparée ou bien avait sous-estimés les guerriers de Villefranche. Malheureusement pour Benkahla on ne peut pas gagner toutes les guerres et samedi ce fut le cas.

Malgré une bonne partie de Kessaci aux cages (11 arrêts) les offensives semuroises ont été trop nombreuses, la défense beaujolaise n’a pas su les contenir assez ce qui a permis à nos 3 mousquetaires côte-d’oriens de s’y donner à cœur joie :

  • Blagonadezhdin Grigory qui y est allé de ses 9 réalisations dont 5 penaltys convertis, les gardiens de la poule sont prévenus pour la suite.
  • Marion Antoine il a prouvé que son retour est bénéfique pour l’équipe et que son cousin le fait jouer grâce à son talent et non les liens du sang.
  • Jobert Hugo prouve que la valeur n’attend point le nombre des années, du haut de ses 19 ans il a su prouver qu’il avait sa place dans l’effectif avec ses 6 buts sur 8 shoots.

Les coéquipiers de Grégoire Martin n’ont rien lâché, car ce n’est qu’à partir de la 50ème que le match c’est emballé pour Semur, avant ce moment du match le seul petit moment où il y a eu un écart significatif c’était à la mi-temps, mais Villefranche avait su revenir, dommage pour eux il y avait un capitaine qui a su être performant en face Lepee Corentin, le gardien a effectué 16 arrêts ce week-end. Certains locaux ont réussi à s’illustrer ce week-end, par exemple Mathieu Charvet qui comme à son habitude a scoré et mit ses penaltys ou encore le meneur Bourhani qui a donné un peu d’air frais à son équipe.

Rien n’est joué pour Villefranche il faudra rebondir à Marsannay, une équipe pouvant effectuer une contreperformance ou bien se faire prendre de court par les Caladois si on les sous-estime trop.

Chalon s/Saône 34 – 27 USO Nevers

Pour son premier match en N2 Nevers est tombé sur un os, une équipe chalonnaise les a accueillis dans leur maison des sports comme elle sait le faire. Les visiteurs ont entamé le match de la meilleure des manières avec un 4-1 qui aurait pu décourager plus d’une équipe, mais surement pas chalon. L’orgueil des locaux a pris le pas sur le reste, grâce à ça l’équipe de De Haese rentre au vestiaire à la mi-temps sur le score de 16 à 15 et donc pouvoir commencer la seconde mi-temps plus calmement.

Malgré un Cuniere plus que performant avec ses 13 buts cela n’aura pas permis aux visiteurs de revenir au score pour quel raison ? Un Orlandi des grands soirs qui a multiplié les arrêts et fait vivre un véritable enfer aux nivernais, avec ses 13 parades le match c’est alors déroulé sans accroc pour les chalonnais, si on y ajoute un Demane on fire ainsi qu’une défense collective très bien en place il est facile de comprendre le résultat final.

Mettre un bon coup de collier au bon moment voici la différence marquante entre les 2 équipes, chalon a su le faire alors que Nevers n’a pas réussi cette prouesse.

D’après Bruno Henry cette victoire est plutôt logique vu la physionomie du match : « Nous avons su être solidaire et solide en défense, il n’y a pas vraiment eu de moment de vide pour nous dans ce match, nous avons joué du début à la fin avec la même intensité, ce qui est encourageant pour la suite du championnat » les multiples changements n’ont pas affecté le groupe, ce qui est une très bonne chose pour une équipe avec pas mal de nouveaux joueurs.

Helary Regis repart surement avec des regrets car il aurait pu faire quelque chose de plus intéressant mais maintenant que le match est joué il faut apprendre des erreurs et tirer du positif de cette rencontre car il en a eu.

Cette victoire est un très bon départ pour l’ASHBCC, leur objectif de jouer le haut de tableau démarre bien, Nevers en revanche devra déjouer les plans du DMH pour obtenir cette première victoire tant convoitée en N2.

Crédit Photos : Grenoble SMH

Grenoble 21 – 16 St Priest

Un match qui fut serré du début jusqu’à la 50ème minute, les hommes de Benamar peuvent s’en vouloir car tout le long de la 1ère mi-temps ils avaient su faire le taff et réussir a resté à une longueur des locaux avec notamment un Alexandre Chanal des grands soirs, les offensives des san-priods n’ont pas réussi à donner de résultat, la raison … Yvan Clot !

Comme prédit dans la preview le gardien de N1 a su tenir les promesses et nous a sorti un match phénoménal, 19 arrêts pour le portier grenoblois. Quand on sait que l’on a un portier performant derrière, ça nous boost, les joueurs de Fabien David l’ont bien compris. Malek Hakim y est allé de ses 6 buts (sur les 21 de l’équipe) pendant que ses adversaires ont continué de buter sur un gardien en feu.

Première entrée en douceur pour Grenoble avec les 3 points ainsi qu’un départ qui donne aussi de l’espoir à Saint-Priest car ne prendre que 21 buts à l’extérieur est une chose pas commune dans le handball, le projet défensif est donc bien en place.

Crédit Photos : Eric Bontemps

Dijon 33 – 25 CL Marsannay

La salle des Poussots a accueilli un derby bourguignon, quoi de mieux pour bien commencer la saison, les dijonnais ont su trouver la bonne recette pour que la moutarde prenne en effaçant les quelques soucis défensifs qui leur avaient fait défaut l’année dernière.

Nouvelle saison et nouveau capitaine pour les jeunes du DMH, c’est donc le jeune Arthur Pecaud qui a récupéré le brassard de capitaine (qui faudra penser à porter d’ailleurs 😉) et donc dirigé ses coéquipiers sous les directives de Vincent Liot. Pas de sérial buteur du coté dijonnais même si Patron ou encore Jaffiol ont su prendre les devants et marquer, à eux deux, un joli total de 11 buts.

Du côté de Marsannay, le coach Kiour a pu compter sur Mehdi Guitaa afin de scorer un maximum, avec 8 réalisations, top buteur de ce match qui fut serré du début jusqu’à la 50ème car après ce moment-là les locaux ont su mettre les bouchées doubles et créer un écart qui leur ont assuré une victoire dans les règles de l’art. Le temps mort pris par le coach visiteur à la 55ème n’y changera rien les dés étaient déjà jetés, les jeunes du centre de formation avaient déjà pris les rênes du match.

Un des acteurs principaux de cette victoire est nul autre que Flavien Rathery, avec un gros match défensif de sa part il a su dynamiser toute son équipe et ils ont réussi à chasser ensemble les démons du passé. Les commentaires sur leur saison passée ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd :

« Grâce à ce match nous avons pu prouver que l’on peut jouer au handball sans encaisser plus de 30 buts » explique-t-il en rigolant.

« C’est avant tout une victoire collective qui représente bien la mentalité de l’équipe, des individualités qui savent jouer pour un collectif, il n’y a pas de Zorro et c’est cela notre force ».

Dijon voudra surement jouer plus haut que la 6ème place qu’il leur a été annoncé dans la preview, il faudra réussir à confirmer le week-end prochain dans la Nièvre et ne pas tomber dans le piège du promu. Marsannay devra se réveiller et s’imposer chez eux contre Villefranche si l’équipe veut repartir de plus belle.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top