Poule 4

Les petits nouveaux bousculés d’entrée de jeu

Crédits Photo : Olivier MATHIEU

Le point commun entre Lagny, Strasbourg, Montfermeil et Roissy ? Ils faisaient leurs débuts dans la Poule 4 et se sont tous inclinés face à un habitué. La preuve que l’on sait très bien accueillir dans l’Est. Et ce n’est pas Saint-Brice, stoppé d’entrée à Plobsheim, qui dira le contraire. On fait le point sur les matchs de cette première journée !

Roissy – Lure Villers : 19-23

Les lurons évitent le piège ! En déplacement sur le terrain des promus de l’Agglomération Roissy, les hommes de Frédéric CARISEY ont eu besoin d’une mi-temps pour chauffer la machine et faire respecter la hiérarchie.

En effet, le début de match est à l’avantage des franciliens, décomplexés, qui découvrent la N2 pour la première fois et creusent rapidement l’écart face à une équipe de Lure-Villers à la peine offensivement. (6-2, 15e). Le temps mort alors posé par les visiteurs va permettre de débloquer leur inspiration offensive, leur permettant de revenir dans le match. De son côté, Roissy commence à buter sur Jonathan GAULARD, toujours aussi décisif dans ses cages (8-8, mi-temps).

En seconde période, Lure-Villers prend l’avantage pour la première fois et s’empare alors du contrôle du match. Les visiteurs continuent de faire preuve de solidité défensive, et Alexis Roussel (6 buts) enchaîne les pions pour donner un avantage confortable à son équipe à un quart d’heure du terme (12-16, 46e). Sans forcément briller, les verts et noirs assurent l’essentiel et gèrent bien la fin de rencontre, ne laissant pas les joueurs de Christopher LE revenir à moins de 3 buts.

A l’issue de la rencontre, le capitaine luron Mickaël ROMAIN s’est montré satisfait mais réaliste vis à vis des lacunes rencontrées par son équipe : «Ça fait du bien de commencer la saison par une victoire en terre parisienne ! C’était un match un peu spécial, après une si longue pause sans compétition officielle, et qui plus est loin de nos bases. La différence s’est faite là où nous ne l’avions pas faite en première, c’est à dire la concrétisation de nos actions offensives. Il faudra continuer de travailler pour lancer véritablement l’équipe au niveau attendu ».

De son côté, Chrsitopher LE a exprimé ses regrets tout en ayant conscience de la différence d’expérience entre les deux équipes : «En menant 6-2 d’emblée on doit maîtriser le match. On lâche trop de ballons face à un adversaire expérimenté. On récolte les fruits de notre inexpérience ».

Premier match et première victoire donc pour Lure-Villers qui démarre bien sa saison pleine d’ambitions, et qui tentera de confirmer dès la semaine prochaine face à Nancy. En revanche pour Roissy, qui pour son baptême du feu à manqué de réussite, il faudra tenter de faire mieux face aux voisins du Marolles HB, à l’occasion des retrouvailles entre pensionnaires de la Poule 3 de N3 la saison dernière.

Lagny Montévrain – Cernay Wattwiller : 26-30

Cernay commence fort ! Les joueurs de Milorad DAVIDOVIC ont rendu une très bonne copie lors de leur déplacement à Lagny et empochent trois bons points au terme d’une rencontre maitrisée de bout en bout. A noter que les locaux étaient privés de plusieurs joueurs (RAMBURE, AGBO, ROUILLE et OBERCOUZ).

Il aura fallu moins d’une minute à l’une des recrues cernéennes, Lewis RACON (6 buts), pour débloquer son compteur. Vous ajoutez à cela un Lilian GAY (6 buts) chirurgical sur jet de 7m et un triplé de Christopher GOUDOU (7 buts) en moins de 3 minutes, et vous obtenez le début de match canon de Cernay qui mène rapidement au score (2-6, 8e). Lagny tente de réagir, notamment par l’intermédiaire de Clément FRANÇOIS (6 but) et Allan PUERTOLAS (8 buts), mais peine à rattraper son retard qui est de trois buts à la pause (12-15, mi-temps).

La seconde période démarre sur les mêmes bases, alors que Cernay se montre plus agressif sur le porteur, les locaux sont encore trop passifs défensivement. Mais les assauts répétés de ses hommes forts permettent à Lagny de faire douter les cernéens, qui voient leur avance fondre au fil des minutes jusqu’à ne tenir qu’à un petit but (20-21, 45e). Des scénarios similaires, les alsaciens en ont déjà connus et en ont déjà fait les frais les saisons passées en perdant leurs moyens en même temps que le match. Mais cette fois-ci, ils parviennent à rester dans le coup grâce aux recrues Lewis RACON (6 buts) et Vianey BOY LUMASWA (2 buts), et grâce à plusieurs arrêts décisifs de l’éternel Gabor KOLONICS dans les buts. Et si son homologue latignacien Alexandre GUEDES-PEREiRA brille également, les locaux en manque de renforts sur le banc commencent à s’essouffler en attaque. Ce qui profite à Cernay qui creuse à nouveau l’écart jusqu’à la victoire.

La dépendance de Lagny à ses buteurs du jour n’a d’ailleurs pas échappé au capitaine cernéen Anthony PININGRE : « Selon moi ce qui a fait la différence, c’est le collectif. On a joué plus collectif que l’équipe d’en face, et au moment important les arrêts de Gabor nous ont fait beaucoup de bien ! Il y avait un peu le stress du premier match, mais je pense qu’on était dans de bonnes conditions physiques et mentales pour gagner ».

Cernay commence donc idéalement sa saison avec cette belle victoire en terres parisiennes, et tentera de réitérer ce résultat lors de la réception de Plobsheim. Lagny de son côté, continue son tour des clubs alsaciens et se déplacera à Strasbourg ce weekend.

Crédits Photo : Olivier MATHIEU

Grand Nancy² – Montfermeil : 24-23

Nancy s’offre une très belle victoire au bout du suspens ! Après une bonne entame de match, les jeunes nancéiens ont eu des difficultés à semer une équipe de Montfermeil qui y a cru jusqu’au bout, ou du moins jusqu’à que le gardien lorrain Hakim JARRAR n’enterre définitivement tous leurs espoirs.

Le début de la rencontre est donc à l’avantage de Nancy, qui, porté par un excellent David DA SILVA RIBEIRO (8 buts), prend le match à son compte (7-4, 13e). Mais Montfermeil se reprend et inscrit 3 buts consécutifs qui leur permettent de revenir à hauteur, et de s’accrocher pour la suite de la rencontre. A la pause, un seul petit but sépare les deux équipes, avantage aux locaux (15-14, mi-temps).

La deuxième période repart sur les mêmes bases, avec deux équipes au coude à coude qui n’arrivent pas à se détacher l’une de l’autre. Et alors que le gardien Franck FONT fait taire les attaquants nancéiens pendant plusieurs minutes, Montfermeil en profite pour prendre l’avantage (17-18, 38e). Par deux fois sur jet de 7m, Sacha KOLTES (5 buts) permet à Nancy de recoller. Mais sur leur lancée, les visiteurs poussent et mènent de deux buts à moins de 10 minutes de la fin (20-22, 53e). Alors qu’ils ont l’occasion de tuer le match, ils manquent les occasions du +3 en butant sur un Hakim JARRAR en état de grâce, qui permet à Nancy de revenir et de passer devant grâce à un but décisif d’Alexandre DA SILVA RIBEIRO (8 buts).

Après le match, l’entraîneur nancéien Youcef BELKHAROUBI s’est montré satisfait de la prestation de ses hommes : « L’équipe était impatiente de reprendre la compétition. Tout le monde voulait retrouver l’adrénaline qu’un match peut proposer. On a joué face a une belle équipe de Montfermeil, costaud et bien en place défensivement. On savait que ça allait être un match compliqué pour nous car quelques joueurs n’étaient pas à 100% et revenaient de blessures. J’ai bien aimé l’état d’esprit et l’agressivité qu’on a proposés sur le secteur défensif et la volonté d’aller vite vers l’avant. C’était un match engagé, nos deux gardiens ont été performants, et la gestion du money time nous a été bénéfique ». 

La réserve du Grand Nancy commence parfaitement sa saison avec cette première victoire, et tentera d’enchaîner dès le weekend prochain avec un déplacement difficile du côté de Lure-Villers. Pour Montfermeil, qui s’incline à l’occasion de son initiation à la Poule 4, il s’agira de se rattraper lors de la réception de Longvic.

Crédits Photo : Montfermeil HB

Molsheim – Strasbourg² : 30-28

Molsheim résiste au promu strasbourgeois ! Au terme d’un derby prolifique, les locaux ont su résister et prendre le dessus sur les jeunes promus strasbourgeois, qui par leur fougue, ont montré qu’ils étaient prêts à partir à l’assaut de la N2.

Le début de match est à l’avantage de Strasbourg qui mène légèrement la danse durant la premier quart d’heure (7-9, 15e). Les locaux ne cèdent pas à la panique, et se servent de leur expérience pour gérer la situation. Ibrahim HATMI (6 buts), Louis BLANC (6 buts) et Nicolas ZENS (5 buts) se montrent décisifs devant le but et permettent à Molsheim de reprendre le contrôle de la rencontre en menant à la pause (16-14, mi-temps).

En deuxième période, Strasbourg revient à l’attaque avec ses buteurs Grégoire DENE (9 buts) et Léo CAVALIERE (6 buts) qui se montrent très efficaces devant le but. Les visiteurs grignotent petit à petit leur retard et repassent même en tête (20-21, 39e). Les locaux recollent au score puis une panne offensive des deux côtés durant laquelle aucun but n’est inscrit durant 7 minutes. C’est Molsheim qui va mettre fin en premier à cette disette, avant de se faire contrer puis déposer par les jeunes strasbourgeois beaucoup plus en réussite (24-26, 53e).

A 7 minutes du coup de sifflet final Molsheim est mal embarqué et Rachid BOUAZZA décide de poser son dernier temps mort. Coaching payant avec le but qui s’en suit de Dylan SPISSER (3 buts) qui maintient en vie les espoirs molsheimois. Vladimir PERISIC fait ensuite l’arrêt qu’il faut et Adrien RAYNEL (4 buts) en profite pour égaliser à 5 minutes du terme. Les jeunes strasbourgeois, sonnés, mettent du temps à réagir et encaissent deux buts supplémentaires (28-26, 58e). La situation s’est inversée mais il reste peu de temps, Strasbourg est K.O, et Adrien RAYNEL (4 buts) vient clore d’un dernier but ce derby enflammé.

En remportant les trois points, Molsheim s’est fait peur mais a assuré l’essentiel pour ce premier match piège et peut désormais se tourner vers le déplacement délicat à Saint-Brice. Quant aux strasbourgeois, auteurs d’un départ prometteur, ils pourront continuer leur découverte de la N2 face à Lagny le weekend prochain.

Crédits Photo : Chittaphong SIMMALA

Plobsheim – St Brice Courcelles : 29-26

Plobsheim renverse Saint-Brice ! Menés durant une grande partie de la rencontre, les oranges ont su trouvé les ressources pour retourner la situation et s’offrir une victoire face à l’un des gros poissons de la Poule. Pour les bricos, qui voulaient se rattraper d’une saison en demi-teinte, le choc est brutal.

Plobsheim démarre mieux la rencontre et prend rapidement de l’avance, en se reposant sur les parades de Xavier JARTY, déjà en forme dans ses cages (6-2, 10e). Saint-Brice est sonné par ce début de match mais réagit par l’intermédiaire de Kevin LEMAIRE (4 buts) et surtout de sa recrue Tom FRETIGNE (7 buts). L’ancien joueur de Tremblay enchaine les pions et permet aux siens de recoller assez rapidement (8-8, 17e), la partie est lancée !

Les alsaciens, déstabilisés par cette remontée, se mettent à leur tour à caler et à éprouver des difficultés offensives, butant sur le rempart des bricos Hamdi HABACHA (14-18, mi-temps). La pause fait du bien aux locaux qui profitent d’un second souffle pour réagir d’entrée en collant un 3-0 qui les maintient dans le match. Plobsheim revient finalement à hauteur de son adversaire (20-20, 40e) et à suivre son rythme sans toutefois parvenir à passer devant. Du moins jusqu’à 10 minutes du terme, quand Stéphane ROBIN (4 buts) permet aux siens de reprendre l’avantage, et que Thibaut DEHNIN (4 buts) et Kevin MULLER (1 but) en rajoutent une couche (27-24, 53e).

Et comme le match fait la part belle aux gardiens, Théo GREULICH en profite pour se montrer décisif à son tour en multipliant les parades qui empêchent Saint-Brice de revenir. Ce n’est pas un secret, les petits protégés de Jean-Luc KIEFFER, entraîneur des gardiens de l’Equipe de France, sont à bonne école. Alors que Plobsheim avait la mauvaise habitude de craquer en fin de rencontre la saison dernière, cette fois les bas-rhinois y ont cru jusqu’au bout et ont inversé une situation mal embarquée pour s’offrir une très belle victoire.

Yacinn BOUAKAZ, le nouvel entraîneur des bricos a pu exprimer sa déception à l’issue de la rencontre : « Je suis forcément déçu aujourd’hui car on avait fait le plus dur et on était venu à Plobsheim pour prendre les 3 points. À 2 reprises on a le ballon pour recoller au score dans les 5 dernières minutes mais on manque ces opportunités ».

La saison est lancée sur de bons rails pour Plobsheim, qui va essayer de confirmer cet excellent résultat en se déplaçant à Cernay. De son côté, Saint-Brice aura l’occasion de corriger son faux départ lors de la réception de Molsheim.

Longvic – Marolles : reporté

En raison d’un cas de Covid-19 avéré dans l’une des deux équipes, la rencontre est reportée à une date ultérieure.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top