Les réserves au pouvoir !

Le week-end nous a réservé de magnifiques matchs à suivre dans le haut de tableau confirmant le niveau très élevé de cette poule. A l’instar de la Poule 2, les centres de formation sont déjà au niveau et bien en avance par rapport aux grosses cylindrés qui cravachent. On vous résume tout ça.

On démarre par un match de bas de classement avec le HBC Lure Villers, à la recherche de ses premiers points, qui se rendait à Semur-en-Auxois, en difficulté également sur ce début de saison. Les anciens de Nationale 1 s’en sont remis à leurs leaders Diarra, Guitaa puis Blagonadezhdin (8 buts), encore auteur d’un très bon match. En face, Carisey (8 buts) a essayé tant bien que mal de sauver les meubles mais le retour au vestiaire fut bien trop compliqué pour la lanterne rouge de la poule 4. L’écart grimpera jusqu’à 12 buts d’écart (26-14) et un dernier rush des hommes de Fréderic Carisey permettra de finalement limiter la casse. Pour Lucas Bernard, que nous avons eu après le match : ce succès a une certaine saveur : « Une victoire importante tant au niveau comptable que pour le moral ! L’objectif de cette année est l’intégration des « nouveaux », nous les jeunes de l’équipe réserve. » Loin des années pro, le club bourguignon essaie de trouver son rythme et surtout ses repères en Nationale 2 : « Le club prend un virage, c’est la fin des contrats pro’ donc il faut séduire les partenaires locaux, le public et les jeunes pour redynamiser le club différemment. » C’est tout le mal qu’on leur souhaite avec une fin d’année à bien négocier.

Autre duel de fond de tableau entre Cernay/Wattwiller et Saint Brice. Les coéquipiers d’un excellent Gay (10 buts), encore une fois, espéraient bien choper une deuxième victoire consécutive mais le match aura eu une tout autre tournure. Existant seulement dans les 10 premières minutes (7-5), les alsaciens ont ensuite subi les coups de butoir du duo Baumann-Lemaire, auteurs de 10 buts chacun. Le physique des Staigre et Rollinger pose finalement beaucoup de problèmes à Cernay/Wattwiller qui s’inclinera donc dans ce match couperet dans la course au maintien. St Brice aura l’occasion face à Lure Villers de confirmer ce bon résultat et d’enfoncer un adversaire direct de ce début de saison.

Watteeuw plonge dans le doute Mulhouse !

Cette journée de Poule 4 nous aura offert des sacrés chocs et celui-là était sûrement le plus attendu. Livry Gargan accueillait l’ASPTT Mulhouse/Rixheim, deux équipes qui avaient besoin de se rassurer dans le jeu après des contres performances inattendues. Il faut croire que la région parisienne ne réussit pas aux coéquipiers d’Ighirri qui se voyaient encore orphelin de leur cadre Cherrier. Distancés à la mi-temps (18-14), les alsaciens s’en sont remis à Frid (8 buts) pour revenir au score (20-20) avant que les dyonisiens ne reprennent une longueur d’avance et ne la lâchent plus, bien aidés par l’ancien joueur de Créteil, Watteeuw (11 buts), efficace à 7m et sur la base arrière. Gros match référence pour les bonhommes de William Holder à l’inverse de Mulhouse qui va vite devoir se reprendre surtout avec Metz qui arrive dans deux semaines.

On bascule sur le deuxième choc avec Metz, dans le dur depuis le début de la saison qui voyait arriver la réserve de l’US Ivry, en chaleur. Pourtant sans son capitaine et leader offensif Mohamed, réquisitionné en Coupe de la Ligue et auteur d’un joli 4/4, Ivry n’aura pas visiblement connu aucun problème puisque Petit (10 buts) et Salignat (9 buts) ont fait le job pour assurer une 4ème victoire d’affilée. De l’autre côté, Kouassi (16 buts) fait picorer les lorrains où seul Ballet-Kebengue (6 buts) aura vu le jour. L’an dernier, Metz n’avait perdu que 4 fois et nous voilà après 5 journées avec déjà deux défaites. Il faudra vite se reprendre pour ne pas passer une saison trop galère. Quand on voit le calendrier infligé à l’US Ivry depuis le début de saison et son classement, on est pas prêts de les voir lâcher les premières places.

« Mener 50′ pour perdre un match est rageant. » Voila le ressenti final d’Olivier Gueusquin après la défaite de Villers face à la réserve de Sélestat. Sans Deghaud mais avec un Kriszt (17 arrêts) des grands joueurs, les alsaciens ont profité des errances défensives dans les dix dernières minutes infligeant un 5-0 aux lorrains impuissants (24-20). 5-0 comme le bilan des gamins de Thierry Demangeon qui continuent leur sans faute. Pour Villers au coude à coude avec le leader de la poule tout le long de la rencontre, pas de quoi tirer la sonnette d’alarme : « On a été en échec aux tirs en deuxième mi-temps et dans le même temps les tireurs adverses ont pris le pas sur nos gardiens, bien peu aidés par notre défense moins unies au fil du match. Notre bilan général reste tout de même bien positif. »

Plobsheim dans le dur !

On termine nos résumés avec Plobsheim qui se déplaçait à Molsheim avec l’ambition de démarrer enfin leur saison. Les alsaciens démarraient très bien leur partie, avec un joli break en milieu de première période (3-7). Néanmoins, le promu ne lâchait pas et réussissait à s’accrocher jusqu’à mener pour la première fois à la 42ème minute (20-19). Plobsheim ne réussira pas à reprendre la main et verra tout espoir partir en fumée après l’exclusion de Kempf à deux minutes du terme. Hatmi et Blanc se feront un plaisir de clore définitivement les débats et de revenir dans le trio de tête de la poule 4. Plobsheim, à égalité avec Cernay/Wattwiller, ferait mieux de prendre quelques points au risque de devoir batailler très longtemps pour se maintenir.

Credit Photos : Stéphane Lebègue

Livry Gargan 37 – 32 ASPTT Mulhouse/Rixheim
Sélestat Handball (2) 28 – 23 Villers HB
HBC Semur en Auxois 30 – 22HBC Lure Villers
Cernay/Wattwiller 28 – 39 Saint Brice Courcelles
Molsheim 28 – 25 Plobsheim
Metz Handball 27 – 29 US Ivry (2)

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top