Les Toros s’emparent de la première place

Crédit photo : Kristo Sports

Cette 17ème journée était très attendue pour enfin voir la rencontre entre Bruges et le Fenix. Le spectacle a été au rendez-vous et les Girondins ont fait le job. Le ROC a également brillé dans une salle acquise à sa cause et réalise un pas de géant dans la course au maintien. A noter, l’erreur sur le score entre Asson et Billère qui ont fait match nul.

Bruges 33 HB 30 – 23 Fenix Toulouse HB²
C’était LE match de cette 17ème journée. Les deux premiers de la poule s’affrontaient pour la première place. Lors du match aller, le Fenix s’était imposé de deux petits buts grâce, notamment, à un Laurent de Valors impérial. Mais pour ce match retour, les Toros avaient à coeur de prendre leur revanche. Même si les premières minutes sont à l’avantage des visiteurs (0-1, puis 3-4), Bruges hausse le rythme après 13 minutes de jeu en laissant sur place son adversaire du soir. Quand la défense ne prend pas le dessus, c’est Mathieu Merceron (20 arrêts) qui brille derrière. Toulouse ne trouve plus la solution et encaisse un 10-2 pour conclure le premier acte. Les locaux sont transcandés et, au retour des vestiaires, portent leur avance à 10 buts (19-9). La réserve Toulousaine trouve son second souffle par l’intermédiaire de Théo Jarry qui marque trois buts de suite mais la marche imposée par les Girondins est beaucoup trop haute. Une victoire ô combien importante à cinq journée de la fin ! Bruges prend la première place grâce au goalaverage. Rien n’est encore fait mais les Brugeais viennent de frapper un grand coup dans cette dernière ligne droite.

ETEC HB 33 – 22 Zibero Sports Tardets
Deuxième plus long déplacement pour Tardets, une semaine seulement après avoir été à Poitiers. Et que ce fut long. En face, les Charentais surfent sur leur série positive, avec 3 matchs sans défaite avant cette rencontre, et cela se ressent dès l’entame de la rencontre. Le TEC commence parfaitement bien profitant d’un adversaire encore groggy du voyage. Les sanctions temporaires pleuvent pour les deux équipes mais le score évolue toujours en faveur des locaux. Dès le début de la deuxième mi-temps, les joueurs de Baptiste Faucher repartent sur le même rythme et portent leur avance à 11 buts (21-10). Malgré ses nombreux échecs, le Zibero tente une timide remontée (25-19) mais les mauvais démons sont de retour et permettent à l’Entente de contrôler sa fin de match. Quatrième match sans défaite avec une place sur le podium à la clé contrairement à Tardets qui n’arrive toujours pas à remporter le moindre match depuis le 16 Mars.

ASPOM Bègles HB 31 – 25 Lormont HHG
Il aura fallu attendre dix minutes avant de voir Bègles rentrer dans son match. Le rythme imposé par les Lormontais a surpris les locaux (0-2 puis 1-5). Un temps-mort posé par Rémi Puyau lui permet de recadrer son groupe qui réagit immédiatement. Revenus au score, les Béglais ont la main mise sur cette fin de mi-temps et rentrent au vestaire menant 15 à 12. En seconde période, les deux équipes se livrent à un mano-à-mano, aucune des deux ne parvient à faire évoluer l’écart jusqu’aux expulsions successives de Harribey et Power. Bègles parvient à plier le match, un dernier but d’Enzo Contiero ni changera rien. Le LHHG continue de perdre contrairement à son adversaire du soir qui reste hors de la zone de rouge avec cette troisième victoire consécutive.

ROC Aveyron HB 33 – 28 Grand Poitiers HB86
Le ROC a réalisé le match parfait pour s’éloigner de la zone de relégation. Et cela a commencé par une très bonne entame (4-1 puis 7-3). Les Ruthénois ont étouffé leurs adversaires. La défense locale prend le dessus sur les offensives Poitevines. De l’autre côté du terrain, la réussite leur permet de faire grimper l’écart et d’atteindre la pause avec une large avance, 18-9. Une défense 4-2 proposée par les Griffons a sporadiquement calmé les Aveyronnais portés par un Aurélien Simon très prolifique (14 buts) et un Marc Becdro des grands soirs (14 arrêts). En fin de match, Poitiers a réduit l’écart mais est parti de trop loin et ne peut échapper à la défaite. Week-end parfait donc pour Julien Demetz et ses joueurs avec la défaite d’Objat et le nul de Billère.

Le ROC a survolé la rencontre face aux Griffons (crédit photo : Aurélie Fontana)

AS L’Union HB 35 – 19 HBC Objat Corrèze
L’Union n’a fait qu’une bouchée de valeureux Corréziens venus simplement à 9… Pourtant les deux équipes se seront observées plus d’une dizaine de minutes (4-3, 13′) mais la pression défensive toulousaine prend le pas ainsi que le bras de Xavier Lorgeré (14 buts). Objat ne parvient pas à répondre et se laisse submergé (15-8, 30′). Les quinze minutes de pause n’auront pas suffi aux joueurs de Kabengele et Mina qui sont relégués à 12 buts dès la 40′. Malgré le manque d’opposition, les Toulousains ont su faire preuve de concentration jusqu’à la fin du match et la confiance acquise ce week-end devra servir pour finir du mieux possible la saison.

Asson Sports 29 – 29 Billère HBPP²
Encore un nouveau derby qu’Asson n’aura pas su géré. En recevant la lanterne rouge, le public de Labarrère s’attendait à une toute autre rencontre mais l’insoutenable suspens ne l’a pas empêché de donner de la voix pour pousser son équipe. C’est pourtant Billère qui démarre le mieux prenant le jeu à son compte (0-3 puis 1-5). Asson revient dans la partie mais reste derrières avec 3 longueur de retard à la mi-temps. Au retour des vestiaires, malgré un rapide retour des Assonnais, les visiteurs reprennent rapidement leurs 3 buts d’avance jusqu’à l’égalisation de Kuhn à la 58′. Louis Tournellec remet la pression en inscrivant son 7ème but à une minute du terme. Les locaux pensent vivre un cauchemar en voyant Lamazou rejoindre les tribunes mais leur dernière offensive se conclut par un jet de 7m sifflé à la dernière seconde suite à une énorme faute de Long qui est à son tour expédié du terrain. Mariet se présente devant le portier Billérois et ne tremble pas. Egalisation obtenue à la dernière seconde donc mais on est loin du visage montré en première partie de saison. Pour la réserve Billéroise, ce nul a un goût amer surtout face à un concurrent direct au maintien.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top