Livry Gargan prend la tête et Lure Villers s’en va de la zone rouge !

Crédits Photos : Marilyne Varnier

Whaouh, quels rebondissements ! Livry Gargan prend la tête alors que Lure Villers quitte enfin la zone rouge. Ils sont 4 à se tenir à un point pour la montée en N1 et on ne sait toujours pas de quoi l’avenir sera fait. Semur-en-Auxois chope un nul qui pourrait aussi être décisif pour la suite du championnant, bref tout reste à faire.

HBC Semur – Metz 27 – 27

On démarre avec Semur-en-Auxois qui accueillait Metz. Obligé de réaliser des exploits, les coéquipiers de Diarra ont du s’employer pour remporter ce point précieux pour la course au maintien. Les changements de leader ont été particulièrement nombreux dans ce match même si les messins avaient l’occasion de tuer le match à 15 minutes de la fin. Semur était même devant à quelques minutes du terme mais Valetti va fermer la maison messine et empêcher les franc comtois de l’emporter. Voilà une occasion ratée pour les anciens de N1.

St Brice Courcelles – Villers 28 – 24

St Brice continue sa série victorieuse et garde toutes ses chances d’accéder en Nationale 1. Villers n’a pu que rendre les armes face notamment à Mayeur encore inspiré dans ses cages. Baumann faisait encore son show et à l’opposé Haddad se gavait également. Pourtant, ce match-là avait tout pour voir les lorrains l’emporter. Menant de 5 buts à la mi-temps, nous avions retrouver le Villers tranchant du début de saison. Sauf que la bande à Stéphane Pellan est en mission et la défense a clairement pris le dessus pour finalement s’imposer plutôt confortablement. Un point les sépare du leader désormais.

Credit Photos : Camille Roussel

Molsheim – Livry Gargan 23 – 26

Molsheim n’est vraiment pas gâté par le calendrier. Dimanche, c’était à leur tour de se tartiner Livry Gargan, marchant sur l’eau en 2019. Ce qu’on peut dire, c’est que les portiers ont brillé dans cette rencontre, particulièrement celle d’Hermann et Esposito. Ce match-là, les protégés de William Holder ne l’ont pas pris à la légère et cela s’est vite confirmé. Molsheim ne voulait pas prendre de raclée à l’image d’Hatmi, très en vue, et se voyait même mener à 15 minutes de la fin. Un joli triplé de Belkacem rendait aux siens le leadership qu’ils ne perdront plus, gérant d’ailleurs parfaitement les infériorités auxquelles ils étaient confrontés. Avec la défaite de Mulhouse, les voilà leader à trois journées de la fin.

HBC Lure Villers – Plobsheim 26 – 24

On les annonçait dernier et Lure Villers nous avait prévenu, ils ne lâcheront rien. C’est Plobsheim qui en fait les frais ce week-end. Il faut dire que Frédéric Carisey pouvait compter sur une grosse partie de son effectif cette fois-ci. C’est en début de seconde période que le match se jouera où bien aidés par une salle enflammée, les joueurs de Lure Villers vont faire l’écart (20-16). Malgré quelques frayeurs en fin de rencontre, les verts et blanc l’emportent et sortent enfin de la zone de relégation à trois journées de la fin du championnat.

Sélestat² – ASPTT Mulhouse/Rixheim 37 – 32

On craignait pour Mulhouse/Rixheim une contre performance et Sélestat s’en est donné à coeur joie. Auteur d’une excellente première période, les gamins de Thierry Demangeon ont démontré toute le potentiel de l’équipe. Devant de 8 unités après 25 minutes de jeu, les Lions n’ont jamais douté et surtout laissé de chance au (ex) leader mulhousin revenir au score. Cherrier et Thuet auront tout tenté mais Mulhouse/Rixheim doit s’incliner et surtout voir la N1 s’éloigner alors que tout laissait croire à une issue positive. Les voilà donc à égalité avec Ivry et St Brice Courcelles tandis que Sélestat aura encore son mot à dire avec le déplacement chez Livry Gargan.

Cernay/Wattwiller – US Ivry² 29 – 36

Ivry n’aura pas fait de détails contre Cernay/Wattwiller, dépassé par la puissance des arrières d’Emmanuel Dott. Kolonics s’est trouvé trop souvent seul derrière une défense passive face aux qualités ivryennes. Cochery et Petit ont trouvé la mire facilement. Chez les alsaciens, Dentz et Goudou étaient les seuls à surnager dans un match qui aurait pu facilement prendre de mauvaises tournures au tableau d’affichage. Menés de 12 buts, les joueurs de Milorad Davidovic ont de l’orgueil et tâcheront de limiter l’ampleur du score. Ivry est encore dans la course pour la montée pendant que Cernay/Wattwiller voit la N3 se rapprocher.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top