Poule 1

Lormont stoppe le Fenix

Février nous réserve de sacrées surprises à en croire cette 11ème journée, synonyme de dernier match de la phase Aller. Deux matchs nuls, la première défaite du Fenix, le ROC à égalité de points avec Billère… Rien ne va plus, faites vos jeux.

Crédit photo : Christophe Biccheri, Kristo photographie

Février nous réserve de sacrées surprises à en croire cette 11ème journée, synonyme de dernier match de la phase Aller. Deux matchs nuls, la première défaite du Fenix, le ROC à égalité de points avec Billère… Rien ne va plus, faites vos jeux.

ETEC 28 – 23 HBC Objat Corrèze
Après un début 2019 raté, les Charentais se devait de réagir. La réception du mal classé Objat était le moyen de retrouver la confiance et de ne pas se laisser distancer par le wagon de tête. Pourtant le début de match est catastrophique ! Un 6-0 encaissé en neuf minutes propulse les Sharks en tête et oblige Baptiste Faucher à poser un premier temps-mort pour réveiller ses joueurs. La décision a été payante puisque son équipe inflige en retour un 3-1. En défense, les locaux sont plus présents et parviennent à revenir à quatre buts à la mi-temps, 09-13. La pause a été fatale pour les corréziens, qui ratent complètement la reprise. Le TEC marque sept buts sans en prendre un seul pendant 11 minutes et repasse donc devant (16-13). Suciu met fin à la série en cours mais les attaques locales font très mal à la défense adverse et le score gonfle (22-16). Grégoire Levasseur (8 buts) et ses coéquipiers ont géré la fin de match pour remporter les trois points. Après une grosse absence en début de rencontre, les Chevaliers Charentais se sont fait peur mais ont su bénéficier du passage à vide de leur adversaire en seconde période pour rectifier le tir.

AS L’Union 26 – 34 Bruges HB
L’Union s’est cassé les dents face à des Toros qui n’ont jamais été bousculés. Lucas Biccheri, l’homme en forme du Bruges 33 Handball, ouvre le score tout de suite imité par son coéquipier Valentin Herrero. Ce même Herrero permet à son équipe de prendre quatre buts d’avance à la 11è minute. Merceron et sa défense font déjouer les attaques toulousaines et conservent leur avantage à la pause, 13-17. Les locaux reviennent sur le terrain avec de grosses séquences offensives et obtiennent deux sept mètres qui leur permettent de revenir à deux buts mais les visiteurs ne se laissent pas surprendre. Florian Kongo remet son équipe sur les bons rails. L’Union ne parviendra pas à refaire son retard malgré les 14 buts de Xavier Lorgeré ! Les Toros, eux, reviennent à 3 points du leader et peuvent toujours rêver d’une remontée en N1 !

Lormont HBHG 35 – 31 FENIX Toulouse
On se demandait qui allait réussir à faire tomber le grand Fenix ! Et bien les Lions de Lormont ont réussi à réaliser la rencontre (quasi) parfaite pour ramener Toulouse sur terre. Dans une soirée où tout leur a réussi, les lormontais font jeu égal face aux leaders de la poule mais la défense monstrueuse des Verts annihile les toulousains. Les locaux augmente leur avance à quatre buts juste avant la mi-temps grâce à Enzo Contiero. Au retour des vestiaires, le Fenix s’éteint et est relégué à 8 buts mais un énorme passage à vide permet aux jeunes toulousains de refaire leur retard en 7 minutes (29-29). Alors que le public des Iris pensaient assister à une victoire facile, Quentin Jourdan et ses joueurs allaient avoir besoin d’un huitième homme qui a clairement joué son rôle à la perfection ! Les cinq dernières minutes tournent à l’avantage des locaux, le Fenix ayant perdu trop de plumes dans la remontée au score. Lormont peut exploser car cette victoire les place 4ème à seulement deux points du podium, et la fierté d’être les premiers à faire tomber ce solide leader.

ASPOM Bègles 22 – 22 ROC Aveyron
C’était notre match à suivre de la poule entre deux équipes en course pour le maintien. Le ROC, bon dernier, réalise le meilleur départ (01-03) mais est très vite rejoint par Bègles. Le match est équilibré même si l’ASPOM parvient à creuser l’écart. Les rocistes jouent juste mais il y a trop de déchets et les joueurs de Julien Demetz rejoignent le vestiaire menés 12 à 9. En deuxième mi-temps, Rodez n’abandonne pas et l’envie des visiteurs va leur permettre de refaire leur retard. Muets lors des cinq dernières minutes, les locaux ne parviennent plus à faire trembler les filets et c’est Robin Besset qui délivre son équipe en égalisant à quelques secondes de la fin du match. Un résultat qui donne de l’espoir à Julien Demetz avant d’attaquer la phase retour : « Notre travail a enfin payé. Nous avons fait un bon match défensif, il est vrai que l’on a eu encore beaucoup de déchets aux shoots mais nous n’avons rien lâché« .

Billère HBPP 27 – 28 Grand Poitiers HB 86
Poitiers a tremblé ce week-end face à un mal classé. Billère, 11ème, a crânement joué sa chance face au dauphin. Les locaux ont même fait mieux que ça, après avoir concédé l’ouverture du score, les Billérois ont mené toute la première période notamment grâce à un grand Louis Tournellec (10 buts) et un Baptiste Freville strastosphérique (17 arrêts). En seconde période, les Griffons reviennent rapidement au score et passent même devant (17-18, 36è). L’écart n’ayant jamais dépassé les deux buts, les visiteurs ont du s’appuyer sur les expérimentés Joli et Sall pour remporter les trois points, importants, pour rester sur le podium. Billère aurait pu créer l’exploit mais cette défaite permet au ROC Aveyron de recoller et mettre la pression avant la phase retour.

Asson attendait son voisin le pied ferme. (Crédit photo : Asson Sports Handball)

Asson Sports 26 – 26 Zibero Sport Tardets
La semaine dernière , Baptiste Etchandy nous confiait que le match face à Asson allait être compliqué car les Basques allaient être très attendus. Il ne s’est pas trompé car les Assonnais ont sorti le grand jeu pour recevoir leur voisin. La tension était là, alors que le score est de 3 partout, Pierre Gamet est renvoyé dans les tribunes dès la 7ème minute. Aucune des deux équipes ne parvient à prendre les devants et les sanctions continuent de pleuvoir. La rude défense Assonnaise parvient à déjouer les attaques adverses et les locaux rentrent au vestiaire sur le score de 16 à 13. Au début de la seconde période, c’est au tour de Jean-Baptiste Baque d’aller s’asseoir avec le public. Tardets parvient à revenir à une longueur de son adversaire et passe même devant à la 57ème (25-26). Le hold-up est en marche mais Maxime Kuhn remet les deux équipes à égalité. On en reste-là, le derby aura tenu sa promesse et le public de Labarrère en a pris plein les mirettes ! Il faudra encore compter sur ce 8ème homme pour la réception de Rodez, samedi prochain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top