Marseille fait la mauvaise opération

Credit Photos : Chris Mamarazzi

Ajaccio peut remercier Aix en Provence d’avoir disposé d’Antibes. En bas, Châteauneuf et La Crau font deux très bonnes opérations distançant Marseille. Saint-Etienne a conforté sa place sur le podium à laquelle le PAUC frappe à la porte. Ça bouge dans le Sud.

Saint Etienne – Saint Raphaël² 32 – 29

Toujours décimé, Saint Raphaël se rendait dans le Forez avec toutefois l’objectif de l’emporter. En face, Saint Etienne ne voulait clairement pas perdre son option sur le podium et pouvait compter sur ses supporters pour donner de la voix. Ce sont les Verts qui prennent le meilleur en première période sous l’impulsion de leur pivot Sompohi. Une fois n’est pas coutume, c’est Eponouh qui permettait à la réserve varoise de revenir à égalité. Deveze et Carrière vont mettre les bouchés doubles en seconde mi-temps et créer un écart plus conséquent. Les stéphannois géreront la fin de match et se permettent encore d’espérer quelque chose de cette saison.

PAUC² – Antibes 32 – 29

Pas simple ce déplacement pour Antibes à Aix en Provence. Ce match-là avait tout d’un casse tête tant le PAUC présente une équipe très intéressante chaque week-end. Ca s’est confirmé ce week-end avec, il faut dire, une paire de gardien très efficace avec 20 arrêts cumulés. Pourtant, Antibes a fait un excellent début de rencontre (3-6 puis 5-10) mais Cabanes et surtout Cantournet permettaient à Aix de revenir dans la partie. Après la pause, Antibes conservait le leadership jusqu’à la 43ème minute. Sur dix minutes, les gamins du PAUC vont infliger un 10-2 qui va quelques peu ruiner les espoirs de victoire des Titans. Maziane sortira quelques arrêts dans les dernières minutes mais la profondeur de l’effectif aixois va faire le nécessaire pour remporter trois points. Gros coup d’arrêts pour Antibes qui voit ses espoirs de titre s’amoindrir.

AS Monaco – Châteauneuf 29 – 30

On évoquait la semaine dernière la situation compliquée de Châteauneuf qui éprouvait des difficultés à l’emporter. Face à Monaco, les joueurs de Frédéric Pons se sont bien fait peur. Menant pourtant largement durant les 40 premières minutes (7-13, 12-17 puis 16-21) derrière Nabo efficace dans sa cage, les coéquipiers de Laux ont vu les monégasques revenir à vitesse grand V. Mohamed et Gomis ont régalé et mis un joli 9-1 pour à leur tour prendre le large dans cette rencontre. Finalement, dans les cinq dernières minutes, Ridoux va sortir les arrêts qu’il faut et permettre dans la dernière minute d’offrir à Crépain et Laux de scorer. Ce sera chose faite avec le meilleur buteur de Nationale 2 qui délivrera ses coéquipiers dans les derniers instants du match. Énorme victoire pour Châteauneuf qui a joué à se faire peur tandis que Monaco a bien trop dépensé d’énergie pour revenir au score.

Istres² – Villeneuve Loubet 30 – 27

Istres restait sur une défaite sans démériter à Antibes et Villeneuve Loubet la même chose dans les derniers instants à la maison contre Marseille. Deux équipes donc en quête de points, avec une première mi-temps à l’avantage d’Istres, mais sans lâcher, les Loups s’appuient sur Chalindar, et sont juste à 4 unités à la pause. La base arrière et les montées de balles avec Caveglia sont comme souvent au menu.
De retour des vestiaires, le match va s’emballer. Les istréens vont trouver des solutions à droite, par Paul et Lozano. L’écart augmente et Villeneuve Loubet accuse 6 buts d’écart à la 33ème. Olivier Marty va donc tenter de contrer les jeunes du centre et faire une double stricte sur le duo Paul-Hubert, qui va obliger les istréens à changer leur façon de jouer. L’adaptation ne va pas se faire attendre , les deux arrières sortis du jeu, les intervalles se feront nombreux dans la défense profitant aux ailiers istreens. Dans le dernier quart d’heure, une simple stricte sur Paul, va obliger Bastien Cismondo à jouer à 7 sans gardien confortant la victoire des siens.
Istres remporte le match finalement, avec une équipe de Villeneuve qui aura vraiment tout tenter en deuxième mi-temps sans succès.

AS BTP Nice – US La Crau 27 – 29

Surprenante ce week-end cette équipe de La Crau qu’on ne reconnaissait à nouveau plus. Pourtant, en face, Nice était en très bonne forme ces temps-ci mais les coéquipiers de Guilloteau se sont vite rassurés en début de rencontre. Wenzel, avec ses 4 buts, permettait à son équipe de faire le premier écart (7-10). Rabenandrasana lui répondait juste après et les deux équipes retrouvaient les vestiaires à égalité. Même topo en seconde mi-temps avec Guilloteau et Allouche qui faisaient l’écart pour la Crau et cette fois-ci, ils ne le perdront pas ce leadership. Le but de David en fin de match, ne sera qu’illusoire, les hommes d’Anthony Touboul chopent les trois points et se détachent de Marseille.

Marseille – Ajaccio 22 – 37

En effet, Marseille a pris la foudre ce Samedi face au leader corse. Ajaccio n’a pas fait de détails et a su profiter de la largeur d’effectif qu’il possède cette saison. Compliqué de résumer cette rencontre tant le Gaz a écrasé Marseille d’entrée. Menés 1-8 puis 2-11, la messe était dite après 10 minutes. Ce n’est pas sur ce match que Marseille va se maintenir mais devant, les concurrents ont fait le boulot et s’échappe quelque peu. C’était Noël avant l’heure pour Ajaccio avec la défaite d’Antibes à Aix en Provence, donc sentiments très contrastés pour les deux équipes du Sud.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top