Poule 4

Metz et Sélestat impressionnent !

Metz a frappé un grand coup en ce début de championnat en allant s’imposer sur le parquet de Saint-Brice. Les jaunes et bleus enchaînent ainsi sur une deuxième victoire, et pointent en tête du classement en compagnie de Sélestat, facile tombeur de Lure Villers.

Crédit Photos : Lucas DESLANGES

Metz a frappé un grand coup en ce début de championnat en allant s’imposer sur le parquet de Saint-Brice. Les jaunes et bleus enchaînent ainsi sur une deuxième victoire, et pointent en tête du classement en compagnie de Sélestat, facile tombeur de Lure Villers.

AS Saint Brice – Metz HB 37-39

Portes ouvertes au Complexe Salvador Allende avec 76 buts inscrits ! Et surtout grosse sensation avec la victoire de Metz dans l’antre de Saint-Brice-Courcelles. Et c’est peu dire tant le début de match des lorrains est catastrophique, accusant un retard de 7 buts au bout de 10 minutes (10-3).

Mais plus tôt dans la semaine, Kevin LEMAIRE (7 buts) nous parlait justement de l’adversaire du jour : « C’est une équipe de guerriers qui ne va rien lâcher de la 1ère à la 60ème » Et le buteur des bricos avait vu juste. Metz ne se laisse pas faire et profite de séquences en supériorité numérique pour revenir dans la partie en infligeant un 7-1 en 6 minutes aux locaux, complètement sonnés par les événements. Le duel se resserre et les messins passent devant dans les dernières secondes avant l’entracte (17-18).

En seconde période, le match est toujours aussi disputé, prolifique et indécis (28-28, 45e) mais les visiteurs parviennent à creuser leur trou (30-35, 53e), notamment grâce au gardien Nicolas BALMY (14 arrêts) dont le score final ne reflète pas la belle prestation. Metz gère ensuite son avance jusqu’au coup de sifflet final et se paye le scalp d’un des favoris au titre sur son terrain. A noter le gros match de Xavier BLOND, qui avec ses 11 buts inscrits, figure en tête du classement des buteurs.

Pour Stéphane GARCIA, l’entraîneur des bricos, le mental a joué un rôle crucial : « En 2e mi-temps, nous avons commis beaucoup trop d’erreurs pour espérer repasser devant. Il nous a surtout manqué l’état d’esprit combatif ce soir, nous n’avons pas répondu présents en défense. Il faudra se reprendre à Plobsheim et changer d’attitude en défense ».

Grâce à cette belle performance, Metz prend la tête de la Poule 4, et l’entraîneur David MOTYKA peut être fier de ses joueurs qui préparent au mieux la réception de Molsheim : « Nous sommes venus ici en tant qu’outsider qui n’avait rien à perdre pour essayer de perturber l’ogre de cette poule. L’équipe a eu une belle réaction d’orgueil pour revenir au score et nous réussissons à faire la différence sur la fin grâce au rythme imposé tout au long de la partie. Cette entame de championnat nous permet d’engranger de la confiance et de travailler avec sérénité ».

Molsheim – Rueil AC 29-26

Session de rattrapage pour deux candidats au top 5 ! Après avoir connu la défaite en ouverture, ce duel était l’occasion de se relever et de lancer leur saison. Et c’est Molsheim qui a su tirer son épingle du jeu, au détriment du promu rueillois qui ne décolle toujours pas au classement.

Le résultat est logique par rapport à la physionomie du match, entièrement dominé par les Alsaciens. Si l’écart reste faible en première mi-temps, les locaux font la course en tête et mènent 14-12 à la demi-heure de jeu. Au retour des vestiaires, l’écart commence à se creuser davantage grâce notamment une excellente prestation de Sébastien LE GOFF (19 arrêts) dans ses cages.

Rueil résiste et parvient à réduire l’écart à 3 buts à 10 minutes du terme grâce aux initiatives de Brice FAUCHERAND (7 buts) et Mehdi LACRITICK (7 buts). Mais les molsheimois persévèrent et résistent, à l’image d’Enzo FISCHER (2 buts) qui fait une entrée décisive avec 2 buts qui permettent de distancer définitivement les visiteurs (26-21, 53e). Ces derniers tenteront de revenir sur le fil, en vain. Néanmoins, l’entraineur rueillois Christophe GUISELIN se veut optimiste : « Je pense qu’on se cherche encore. On rate 22 tirs dont 14 à six mètres. A ce niveau ce n’est pas possible d’espérer mieux. On est trop irréguliers et ce qui marchait en N3 ne marche plus. Il faut hausser notre exigence et se montrer plus efficace. Je suis patient ça va venir ! On a deux semaines pour monter en puissance et récupérer nos absents ».

Pas gâté par le calendrier avec deux adversaires costauds d’entrée, le club de Rueil accueillera Villers, invaincu pour l’instant, dans ce qui semble être un match très important vis à vis de ses ambitions d’avant-saison. Pour Molsheim, qui se relance après la désillusion de la première journée, les esprits sont déjà tournés vers le périlleux déplacement chez le leader messin !

Crédit Photos : Marianne DAVAL

Semur en Auxois – Grand Besançon² 29-26

Semur-en-Auxois assure à domicile ! Après une défaite en ouverture du championnat, les joueurs de Fabien MARION empochent les 3 points sur leur terrain face à une équipe de Besançon qui n’a pas réussi à confirmer son match nul prometteur le weekend dernier.

Après un début de match équilibré où les deux équipes se jaugent et se rendent coup pour coup, les locaux profitent du manque d’efficacité de leurs adversaires pour prendre les commandes du match (17-12, mi-temps). Mais les bisontins ne s’avouent pas vaincus, loin de là ! Jonathan BENNES a su remobiliser ses joueurs, qui reviennent des vestiaires avec de nouvelles intentions et surtout une efficacité face au but retrouvée, leur permettant d’infliger un 6-0 en moins de 10 minutes (17-18, 39e).

A partir de là, c’est Besançon qui mène la danse avec Yann RIPPLING (10 buts) au tempo, pendant que Semur garde le rythme pour ne pas se laisser distancer. Mais l’ancien cernéen cale et ne trouve plus le chemin des filets sur trois tentatives successives, permettant aux locaux de recoller et de reprendre les rênes jusqu’à la fin du match.

Malgré la frayeur, Fabien MARION peut savourer une victoire dont il compte tirer des leçons : « La victoire a été acquise dans la difficulté malgré une très bonne première période qui nous permet de partir à la pause avec 5 buts d’avance. En début de deuxième mi-temps nous nous relâchons et nous sommes sanctionnés immédiatement. Nous avons ensuite du mal à recoller, mais le public pousse et la révolte s’opère. Il va falloir apprendre de nos erreurs car avoir un trou d’air en début de deuxième mi-temps peut nous être fatal. »

Comme lors de son premier match, la jeune réserve de Besançon s’est montrée accrocheuse, mais il lui a manqué un petit quelque chose pour l’emporter. De la concentration, peut-être, de l’expérience, sûrement ! Les joueurs tenteront de faire mieux lors de leur déplacement à Cernay dans deux semaines. Quant à Semur, l’équipe accueillera la détonante réserve de Sélestat.

Grand Nancy² – Plobsheim 31-32

Décidément Plobsheim aime les matchs à suspens ! Après avoir été défaits 32-31 sur le gong par Sélestat lors de la 1ère journée, les oranges se sont cette fois-ci imposés sur ce même score face à la réserve nancéienne. Une victoire non sans frayeur.

Alors que le début du match est plutôt équilibré, c’est les locaux qui commencent à prendre le large, bien emmenés par Léo PLANTIN (9 buts) et Simon VAUCHELET (6 buts).  Butant sur Hugo BORDY (15 arrêts), les alsaciens prennent un 4-0 et accusent un retard de cinq buts à 7 minutes de la mi-temps. Un sursaut d’orgueil, avec notamment un triplé de Jordan FRANCOIS-MARIE (7 buts) va leur permettre de réduire l’écart à deux buts à la pause (16-14).

En 2ème mi-temps, Nancy continue d’imposer son rythme et maintien son avance de 2 à 4 buts. Menant 26-22 à un quart d’heure du terme, la victoire commence à se dessiner pour les hommes de Youcef BELKHAROUBI. Mais c’était sans compter le regain d’énergie des visiteurs qui infligent un 4-0 à leur tour pour recoller à 26 partout grâce à un but de l’ancien cernéen Lenny BOUHZAM (3 buts). Et alors qu’on pensait que Nancy allait craquer, ils reprennent 3 buts d’avance, avant de se faire rejoindre à nouveau (30-30, 56e min.) dans une atmosphère irrespirable. Et c’est au pire moment qu’Alexandre BELIN (4 buts) se voit exclu pour 2 minutes, laissant Nancy en infériorité numérique. Plobsheim en profite alors pour prendre les commandes, et le dernier but de Léo PLANTIN (9 buts)  n’y changera rien, le hold-up est parfait pour les oranges.

Au courage, Jean-Luc KIEFFER et sa troupe s’imposent dans un match difficile, effaçant les regrets de la défaite contre Sélestat avant la réception corsée de Saint-Brice. Pour Nancy, après la débâcle face à Metz, cela ressemble à un début de saison cauchemar, dont les lorrains essayeront de se réveiller lors du déplacement à Lure Villers dans deux semaines.

Villers – Cernay Wattwiller 32-27

Vainqueur de Molsheim le weekend dernier, Cernay a n’a pas réussi à confirmer cette belle performance. Les cernéens s’inclinent à Villers qui décroche une première victoire après son nul en ouverture.

Pourtant, le début du match tourne à l’avantage des hommes de Milorad DAVIDOVIC qui se montrent plus efficaces alors que les villarois tombent sur un Mathieu MARTIN (10 arrêts) qui continue sur les mêmes bases que la semaine passée (6-10, 20e). Mais Villers réagit, emmené par son capitaine Romain GERARD (7 buts), et parvient à prendre l’avantage alors que Cernay commencent à peiner devant le but. Les visiteurs encaissent un terrible 8-1 et sont logiquement menés à la pause (14-11).

Un coup de massue dont il est difficile de se relever. Mais les alsaciens, qui ont justement réinjecté de l’expérience dans leur effectif cet été, n’abdiquent pas et reviennent des vestiaires avec beaucoup d’envie. Ils arrivent à tenir l’écart et à revenir dans la partie (19-18, 40e) mais sont coupés dans leur élan par leur propre temps mort et de deux exclusions temporaires qui se payent le prix forts. Villers s’envole (27-22, 49e) et les bleus et blancs n’arriveront pas à refaire leur retard cette fois-ci.

Une défaite assurément frustrante pour Cernay dont la fin de première mi-temps coûte très cher. Les joueurs auront l’occasion de faire mieux en accueillant la réserve de Besançon dans deux semaines, pendant que Villers aura un déplacement compliqué chez le promu Rueil AC.

Crédit Photos : Tophdevillers

Sélestat² – Lure Villers 33-23

Roulez jeunesse ! Sélestat confirme sa belle victoire du weekend dernier en doublant la mise face à Lure Villers. Les violets commencent la saison de la meilleure des façons.

Jeune mais disciplinée, l’équipe de Sélestat a su maitriser le match de la 1ère à la 60e minute grâce à une entame de match parfaite. Alors que Kylian FERRIER (15 arrêts) dégoute les attaquants lurons, Sélestat en profite pour compter rapidement 5 buts d’avance (6-1, 11e). Mais Lure Villers n’abdique pas, à l’image de Vincent CARISEY (7 buts), et revient dans la partie pour réduire l’écart à trois buts à la mi-temps (15-12).

La seconde période est sans appel, Sélestat domine, et Tanguy THOMAS (9 buts) et Enzo BLAISON-GROSPERRIN (6 buts) régalent. Avec toujours un Kylian FERRIER (15 arrêts) magistral dans ses cages, qui permet aux siens de compter une large avance au coup de sifflet final.

Un score sévère mais un résultat logique pour Mickaël ROMAIN (2 buts), qui est revenu sur ce qui a manqué à son équipe : «  Nous avons cruellement manqué d’efficacité en début de match. Nous revenons dans la partie en début de 2ème mais la débauche d’énergie pour recoller au score a laissé des traces et chaque erreur est payée cash face à une équipe de Sélestat bien en place et en confiance. Il nous manque encore quelques automatismes en attaque, ce qui nous permettrait d’appréhender plus sereinement les périodes de temps faibles. »

La jeunesse sélestadienne séduit en ce début de saison, et notamment le capitaine luron : « C’est une équipe complète et équilibrée. Une bonne défense et des joueurs efficaces en attaque. On voit clairement qu’ils sont en confiance et que la réussite est de leur coté. Ces jeunes joueurs s’entraînent très souvent ensemble et cela ce voit. A voir dans la continuité, tant on sait que le championnat est long, mais je pense qu’ils peuvent jouer les troubles fêtes ».

Les violets viseront justement la passe de trois dans deux semaines à Semur, pendant que Lure Villers tentera de renouer avec la victoire face à la réserve de Nancy.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top