Oissel Rouen, en passe de se maintenir !

Credit Photos : Philippe Padioleau

La messe semble être dite en bas de tableau. Avec son succès contre Saint Malo, Oissel Rouen devrait sans aucun doute rester en Nationale 2. Il ne reste plus que deux matchs à Nantes pour valider son Grand Chelem et avec sa défaite contre Dreux, Chartres a dit au revoir à une potentielle place de dauphin.

Chartres² – Dreux AC 26 – 34

En match avancé, Chartres a déchanté face à Dreux, Vendredi soir. Pourtant, les choses avaient bien démarré pour les chartrains menant rapidement de trois buts. Derrière, les hommes de Francis Tuzolana vont prendre les choses en main avec Dramé, intraitable dans ses cages. Alors que la défense devenait limite un point fort pour Chartres, elle sera finalement leur faiblesse pour le reste de la rencontre. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les garçons de Yann Lemaire devront rendre les armes malgré Van Vooren, efficace dans ses buts. C’est donc là un bien beau succès pour Dreux, qui a connu une saison très particulière. Appliqués des deux côtés du terrain, les coéquipiers de Belotti rentrent à la maison avec les 3 points.

HBC Nantes² – Caen² 44 – 21

La marche était trop haute pour Caen, en déplacement chez le leader invaincu nantais. Sans Créteau ni Bouclet, Frédéric Angeon devait se douter que la soirée serait longue. En effet, Nantes a déroulé avec le duo GaillardImare à 20 unités tandis que Moali se mettait en valeur dans ses cages. La Vikings Academy tiendra une vingtaine de minutes avant de lâcher prise au fil des minutes laissant donc ces 23 buts d’écart à la fin. Avec le succès d’Oissel Rouen, la situation est très compliqué pour Caen qui se voit dans l’obligation de l’emporter contre Hennebont-Lochrist Samedi. Nantes, quant à lui, retrouvera deux gros poissons de la Poule pour valider le Grand Chelem si rare à ce niveau.

Hennebont/Lochrist – Granville 36 – 37

Granville finit la saison de manière tonitruante à l’image de la performance XXL de Mizouni et ses 19 pions. Le score reflète parfaitement le déroulement du match qui a vu chaque équipe posséder ses temps forts avec de multiples changements de leadership. Hennebont Lochrist a pu s’appuyer sur son pivot et capitaine Cutte, très bien trouvé et efficace avec 11 buts. C’est d’ailleurs lui qui permettait au HLHB de mener à 1’30 du terme. Le Pelley puis l’inarretable Mizouni seront les sauveurs normands qui offriront donc une très jolie victoire pour Granville, la troisième en quatre matchs (dont une défaite à l’usure face à Nantes). Jean Baptiste Martin pourra donc s’appuyer sur ces performances pour préparer l’intersaison qui arrive.

Crédits Photos : Fabrice Pavanello

Saint Nazaire – Cesson Rennes 25 – 35

Compliquée cette rencontre pour Saint Nazaire qui n’y arrive pas face aux gros de la Poule. Cesson Rennes était trop fort ce Samedi avec Poirot et Lorvellec très en vue sur ce match-là. Devant de 7 buts à la mi-temps (4-10, 9-15 puis 11-18), les gamins de Mathieu Lanfranchi ont ensuite parfaitement géré leur avance derrière Ewe, souverain dans ses buts. De La Brétèche et Frèche vont limiter la casse mais, clairement c’était trop compliqué pour inquiéter le dauphin de la Poule.

Oissel Rouen – CJF Saint Malo 35 – 25

C’était le match à gagner et Oissel Rouen s’est donné les moyens pour se rendre la tâche facile. L’expérience et le vécu des anciens joueurs de N1 y sont pour beaucoup avec Tomic, Andreu et Moualek qui ont pris leurs responsabilités. Derrière de 8 pions à la mi-temps, les joueurs de Pierrick Veyrat ont cravaché, sachant qu’ils étaient amoindris par l’absence de Vattier. Le score est donc sans appel et Oissel Rouen sauf exploit de Caen devrait donc valider son ticket en Nationale 2 pour la saison prochaine. Saint Malo va donc repartir pour une saison en Nationale 3 avec cette fois-ci une ossature plus jeune et sûrement plus capable de tenir au quatrième échelon nationale.

JS Cherbourg² – CJ Bouguenais 31 – 31

Match plaisant entre Cherbourg et Bouguenais qui a vu les deux équipes être très peu sanctionnées. Julien Léonard a pu comme souvent s’appuyer sur Fouga à la mène alors que Lahaye lui rendait la pareille de loin. Les Tigres pourront avoir de sacrés regrets alors qu’ils avaient fait le plus dur en seconde période menant jusqu’à 5 unités (24-29). Cependant, Cherbourg va infliger un 3-0 et revenir dans la partie. Pautaire ramènera son équipe à égalité dans la dernière minute et le score en restera là. Un match nul rageant pour Bouguenais qui ravie bien entendu les normands qui reviennent de nul part.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top