Oissel Rouen ne lâche rien !

Credit Photos : Thiphaine B.

Oissel Rouen fait la meilleure opération en grattant le nul à Bouguenais. Saint Malo peut avoir des regrets tout comme Caen face à Saint Nazaire. Granville n’est pas passé loin de l’exploit face à Nantes. Cette Poule 2 nous conserve un joli suspense en bas de classement mais aussi sur le podium.

PL Granville – HBC Nantes² 33 – 37

C’était chaud au score ce week-end entre Nantes et Granville. En effet, les normands, plutôt inspirés ces dernières semaines, ont offert une sacrée résistance contre le leader invaincu de la Poule. A égalité à la mi-temps et encore au coude à coude à 10 minutes de la fin, les deux équipes ont offert un magnifique spectacle au public Granvillais, venu en nombre. Toujours porté par Damatrin, Nantes a réussi à répondre au défi physique des hommes de Jean Baptiste Martin. A ce jeu-là d’ailleurs, les normands ont été bien trop pénalisés encore une fois pour pouvoir battre l’ogre nantais. Plus que trois journées pour obtenir un bilan parfait pour Nantes.

Saint Malo – Hennebont Lochrist 29 – 31

Quel dommage pour Saint Malo qui n’est pas passé loin d’obtenir un résultat positif ce week-end. Dans un match où chacun aura eu l’occasion de tuer le match, c’est Hennebont Lochrist qui s’en est le mieux sorti. Alors que Saint Malo reprenait la main, la double exclusion temporaire va faire mal et les protégés d’Amélie Sigwart ont réussi à prendre les devants infligeant un 5-0 aux bretons. On signalera encore une fois la très bonne performance de Vattier sur son aile mais aussi de Guegan et Turpin chez les bleus et blanc, qui finissent très bien cette saison.

Credit Photos : Philippe Padioleau

Cesson Rennes² – Chartres² 28 – 29

C’était notre match du week-end et il a tenu toutes ses promesses. Devant tout le match, Chartres confirme bien sa place de troisième. Pourtant venu avec Dupont-Marion, Cesson Rennes n’aura finalement inquiété les joueurs de Yann Lemaire que dans le dernier quart d’heure. La solution pour Chartres est venue, une fois n’est pas coutume, de Lemarié avec 11 buts, très bien épaulé par son demi Musy et son ailier Malfondet. Avec cette victoire, les chartrains conservent toutes leurs chances de finir à la deuxième place.

Dreux AC – JS Cherbourg 31 – 34

Jolie victoire pour Cherbourg qui démontre encore une fois qu’ils ont bien leur place en Nationale 2. Après une première mi-temps très accrochée, Dreux a lâché prise. Martineau et Fouga ont mis les bouchées doubles pour permettre aux siens de remporter cette rencontre, loin d’être gagnée à l’avance. L’écart grimpera jusqu’à 7 unités mais Dreux réussira toutefois à sauver l’honneur face à son public. Cherbourg valide ainsi officiellement son maintien pendant que Dreux devra attendre pour être enfin plus serein après une année loin d’être évidente.

CJ Bouguenais – Oissel Rouen 25 – 25

Cette année-là d’ailleurs, la CJ Bouguenais n’en gardera pas bon souvenir avec une succession de matchs compliqués pour eux. Oissel Rouen venait avec les crocs, et ce, d’entrée avec déjà 6 buts d’écart après 15 min (3-9). Par l’intermédiaire de Souhir, Bouguenais se reprenait limitant la casse à la pause. Les deux équipes vont se livrer un mano à mano pendant 30 minutes où chacun aurait pu l’emporter. Finalement, Moualek, à quelques secondes du terme, va offrir un point précieux à ses coéquipiers dans leur course acharnée au maintien. Dans un match dont le niveau ne fut pas à la hauteur, les rouennais peuvent se satisfaire de prendre la tête du trio de mal classés avec un point d’avance sur Caen.

Caen² – Saint Nazaire 35 – 38

Les Vikings accueillaient Saint Nazaire dans un match qui verra bon nombre de cadres en moins dans chacune des équipes. Les nazariens peuvent remercier leurs deux leaders offensifs du jour De la Brétèche et Arnaud qui ont tenu la baraque tandis que Reuille faisait à nouveau le boulot dans sa cage. Seul Marescot trouvera efficacement la mire, bien aidé par ses jets de 7m. Caen peut avoir beaucoup de regret, menant jusqu’à la 42ème mais Saint Nazaire aura su être les plus à l’aise dans le money time. On se dirige donc vers un match décisif lors de la dernière journée entre Oissel Rouen et Caen. A la différence que la Viking Academy disposera pour les trois prochains matchs de tous ses joueurs après la fin de saison de la Proligue.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top