Poule 2

On arrête plus Granville et Rouen !

Ils ne sont plus que deux en tête invaincus et c’est, vous l’aurez compris, Granville et Rouen. Ils sont suivis de Saint Cyr et Pouzauges dont ce dernier aurait pu repartir de Saint Nazaire avec les trois points sans la combativité affichée par les nazariens.
En bas du classement, l’inquiétude s’accentue autour de Caen, St Malo et Dreux qui n’ont toujours pas remporté de rencontre à ce jour.

Crédit Photos : Alexis Calmel

Ils ne sont plus que deux en tête invaincus et c’est, vous l’aurez compris, Granville et Rouen. Ils sont suivis de Saint Cyr et Pouzauges dont ce dernier aurait pu repartir de Saint Nazaire avec les trois points sans la combativité affichée par les nazariens.
En bas du classement, l’inquiétude s’accentue autour de Caen, St Malo et Dreux qui n’ont toujours pas remporté de rencontre à ce jour.

Hennebont Lochrist 36 – 33 CJ Bouguenais

Les matchs entre Hennebont Lochrist et CJ Bouguenais ne déçoivent que très rarement. Ce ne sont pas les supporters de Kerlano qui diront le contraire pour celui de Samedi soir. Le début de rencontre était à l’avantage des Morbihannais derrière les arrêts d’un Leroy inspiré dans ses buts. Queinnec permettaient cependant à Bouguenais de revenir à hauteur alors que Guégan faisait son chantier au poste de pivot avec une belle efficacité au shoot, gardant les siens dans le match en seconde période.

En effet, Bouguenais ne se laissait pas faire derrière Lhommedé, chaud en attaque avec 12 buts. Les Tigres s’offraient donc un joli avantage au score (23-25) que Luy fera en sorte de réduire sur son côté droit. Les dix dernières minutes feront enflammer le chaudron de Kerlano avec un 6-1 bienvenue comme nous le soulignait Guégan « Les deux collectifs se rendaient coup pour coup. Ce n’est que dans les 10 dernières minutes que nous avons commencé à vraiment tenir le match.« 

Finalement, la rotation du groupe de Pierre Prioux semble avoir fait la différence. C’est en tout cas une satisfaction pour le pivot bleu et blanc « Pour notre part ,je trouve que nous avons bien défendu et nous avons été plutôt efficaces en attaque malgré les arrêts de leur gardien. Nous avons récité notre jeu. Le public nous a poussé à nous dépasser tout au long du match et à arracher la victoire malgré les moments où nous avons été en infériorité. C’était vraiment un super match de handball de la part des 2 équipes.« 

Crédit Photos : Kumys Photos

Oissel Rouen 34 – 18 CJF Saint Malo

Oissel Rouen accueillait Saint Malo diminué, par des absences dont celle de Castro. A nouveau en difficulté, les joueurs de Julien Gau ont du vite rendre les armes face au handball très bien récité par les rouennais à l’image de Brahiti, très en vue ce Dimanche « Pour le coup, nous sommes restés sérieux du début, à la fin, soudés, avec de bonnes phases de jeu proposées, et des schémas défensifs et offensifs qui leur ont posé de nombreux problèmes.« 

Les dix premières minutes seront tout de même disputées avec Saint Malo à quelques unités de leur adversaire du jour (6-4). Derrière, les arrêts d’Azbadic et les coups de butoir de Tomic (11 buts) vont permettre au groupe de Pascal Decaux de créer l’écart (11-4). Le reste de la partie ne sera qu’une formalité, les malouins subissant les contres attaques d’Oissel Rouen. Carrier et Le Goff essaieront tant bien que mal de limiter les dégâts mais c’est à nouveau un zéro pointé pour Saint Malo, en difficulté sur ces 4 premières rencontres.

Pour Oissel Rouen, cette victoire était essentielle dans leur course au maintien et confirme les impressions données depuis plusieurs semaines comme nous le confirme Brahiti, auteur de 6 buts Dimanche après-midi « Cette victoire fait du bien et confirme notre bonne dynamique du moment, on sort d’une victoire face à Nogent (N1), ou l’on réalise un match complet, en étant mené à la mi-temps. C’est rassurant pour le coup cette victoire, maintenant, à nous de rester fort pour la suite de la compétition. Nous avons une équipe jeune, avec des joueurs de qualité, très investis. La mayonnaise prend petit à petit, et c’est bon à voir ! Pour ma part, je me sens en forme et épanoui dans cette équipe, on bosse bien, et pour vu que ça dure ! « 

Crédit Photos : Olivier Ostyn

Dreux AC 28 – 34 PL Granville

Jamais simple d’aller défier Dreux chez eux et Granville n’est pas né de la dernière pluie pour le savoir comme nous le disait Jean Baptiste Martin « Cela sentait le match piège à plein nez. Depuis 2 saisons, nous perdions à Dreux et vu leurs résultats de début de saison, on savait que ce ne serait pas facile.« . Contrairement aux autres saisons, le groupe de fait le nécessaire désormais pour se montrer régulier. Derrière un Mizouni encore très en vue avec 12 buts, Granville a tout de même eu des difficultés en première période où les deux équipes se rendaient coup pour coup ne laissant personne prendre le large. Balimba et Sessou prenaient le jeu à leur compte et Granville connaissait les pires difficultés à les contenir.

Finalement, Dreux voyait les normands se détacher juste avant la mi-temps de deux unités. Les tauliers Kabasele et Kiangbéni faisaient leur part du boulot mais en face, ils avaient un des candidats déclaré et désormais assumé à la montée de la Poule 2. En effet, Granville va pousser au retour sur le parquet et créer un bel écart (21-29) malgré la strict sur Mizouni tandis que Rouyer secondait parfaitement Van Vooren avec 12 arrêts. Tout en gestion, les coéquipiers de Fontaine, également très en vue, vont s’offrir une quatrième victoire consécutive. Jean Baptiste Martin se sait forcément attendu désormais : « La série de victoires se poursuit, la réception du CPB Rennes en Coupe nous permettra de garder le rythme afin de préparer au mieux la réception d’Hennebont, sur une belle dynamique également et qui n’a perdu que contre St Cyr.  Ça sent encore le match engagé et pas facile mais y en aura t’il des matchs faciles ? Pas sûr, car on sait que maintenant, tout le monde va vouloir battre Granville après ce très bon début de saison de notre part. Dans tous les cas, le groupe mérite ce qui lui arrive, il travaille d’arrache pied depuis début Août et semble décider à faire durer cela le plus longtemps possible.« 

Pour Dreux, c’est l’exact opposé avec ces quatre défaites en quatre rencontres. Avec un calendrier pas à leur avantage, les joueurs de Francis Tuzolana doivent faire le dos rond et attendre de meilleurs jours.

Crédit Photo : Jean Pierre Barge

JS Cherbourg 33 – 36 Rouen

Rouen venait en terre Cherbourgeoise chercher une quatrième victoire consécutive. Sérieux, les joueurs de Julien Gambert ont appliqué les consignes à la lettre et ce, malgré une opposition très tenace pour la JS. En effet, la base arrière LemariéBrun a fait très mal mal avec 18 buts à eux deux dont un début de match efficace permettant d’avoir 4 buts d’avance. Mais derrière, ce ne sera plus la même, comme le précise l’ancien joueur de Chartres « On va les laisser tirer de loin, on fait pas mal de petites erreurs » et Rouen, en pleine confiance, finira par reprendre le rythme du match.

Le match s’est d’ailleurs joué dans les 15 dernières minutes où l’expérience rouennaise fera la différence. « On fera plusieurs pertes de balles dans les 15 dernières minutes. Je pense qu’ils étaient prenables malgré leur première place, c’est dommage« , confirme Lemarié. En face, l’absence de Weber pouvait se faire ressentir et chez Rouen, c’est Lemarchand et Deshayes qui faisaient à une nouvelle fois forte impression sous leurs nouvelles couleurs et offrait un succès, acquis dans la douleur.

Une vraie satisfaction pour le coach du RHB qui se félicite de la régularité de son groupe « C’est une belle victoire pour nous et une 4ème consécutive en championnat donc on peut dire qu’on ne pouvait pas espérer mieux. On avait un plan de jeu que les joueurs ont réussi à tenir sur 60 minutes même si on a prouvé ses difficultés à rentrer dans notre match.« 

Crédit Photos : Alexis Calmel

Saint Cyr 33 – 29 Caen Handball

Avec déjà 21 joueurs utilisés, les Vikings se déplaçaient chez le promu Saint Cyr. C’était l’occasion de retrouver Fouga sous ses nouvelles couleurs. La rencontre se voudra très serrée dans les premiers instants grâce notamment au jeu rapide inculpé par Alexandre Herbert (11-9). Malheureusement pour eux, les caennais vont subir des trous d’air à des moments importants, comme lors de ce 5-1 subis en fin de première période. Bis repetita au retour sur le parquet où Saint Cyr imposera son rythme avec à nouveau un 5-1.

Caen aurait pu lâcher prise et pourtant, ce ne sera pas le cas. Par l’intermédiaire d’un 7-2, la bande à Crassous reviendra dans la rencontre démontrant que personne ne se privera de bousculer Saint Cyr comme nous le précisait Diaw « Toutes les équipes vont se battre à fond et jusqu’au bout. On était pratiquement à +10 à un moment mais Caen a montré une forte combativité et ai revenu dans le match.« 

Finalement, c’est à 4 unités que finira la Vikings Academy mais avec une prestation qui a le mérite de satisfaire leur coach « Le score final de 33-29 est totalement à l’image d’un match dynamique sur lequel nous n’avons rien lâché. Bravo à ce collectif qui se trouve et qui pourra, en s’appuyant sur ses forces, imposer sa loi à des équipes ne jouant pas le haut de tableau. Le public local a été élogieux quand à la prestation que nos Vikings ont livré et c’est totalement mérité !« 

De notre côté, nous sommes allés prendre quelques nouvelles auprès d’Ibrahima Diaw sur ce début de saison d’un point de vue personnel mais aussi collectif avec une ambition désormais assumée « Il n’y a pas vraiment eu d’adaptation à avoir avec la N2 le Hand reste le Hand. C’est plutôt avec l’équipe qu’il doit y avoir une adaptation et c’est en cours ! Forcément, la montée est dans la tête de beaucoup d’équipes aussi donc il va falloir être fort et sérieux, la saison ne fait que commencer !« 

Saint Nazaire 28 – 27 Pouzauges VHB

On s’attendait à un gros match et les 28 acteurs ne nous ont pas fait mentir. Revenus à plusieurs reprises contre vents et marrés, Saint Nazaire aura fait preuve d’un mental à tout épreuve ce Dimanche. Les choses commençaient parfaitement pour Pouzauges avec un 4-0 d’entrée obligeant les nazariens à prendre un temps mort.

Derrière, De la Brétèche, une fois n’est pas coutume, sonnait la révolte et permettait aux siens de recoller au score. Skander ne le voyait pas trop de cet oeil et repoussait quelques assauts de Saint Nazaire pour reprendre un avantage de 3 unités au terme de la première période. Un avantage qui sera augmenté au fil des minutes au retour des vestiaires avec un écart maximum de 6 buts à la 40ème.

Les joueurs d’Olivier De la Brétèche vont à nouveau revenir au score en pas moins de dix minutes derrière Freche, chaud en attaque (23-23). Les scénarios semblent se répéter dans cette rencontre, car Pouzauges va encore une fois faire le break (24-27) à trois minutes du terme. On se dit que, cette fois-ci, c’est bien terminé mais non, pas du tout ! En effet, Saint Nazaire va finir sur un 4-0 et l’emporter ainsi dans les 15 dernières secondes.

Incroyable victoire pour les nazariens qui comme nous le précisait leur coach « Encore une belle partie de manivelles entre nos deux équipes. On a été moins bien qu’il y a 3 semaines, avec un gardien adverse qui nous a mis en grande difficulté, mais on a jamais lâché.« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top