On parle encore de surprises pour nos promus ?

Ce qu’on peut dire de cette poule 4, c’est qu’elle confirme le niveau handballistique des échelons inférieurs en Alsace-Lorraine. Molsheim et Villers s’invitent donc dans le top 4 d’un championnat pourtant très relevé tandis que les centres de formation Sélestat et Ivry ne comptent pas se laisser faire par les anciens, voilà le programme qu’on nous a réservé ce week-end.

On se dirige vers Semur en Auxois qui défiait Cernay/Wattwiller dans un match primordial pour les deux équipes dans la course au maintien. Les alsaciens mènent la danse en début de match par l’intermédiaire de Goudou (7 buts), auteur de 4 des 5 premiers buts de son équipe. C’est sans compter sur la détermination de Semur qui va se remettre en selle avec Paque (7 buts), efficace à 7m. L’expulsion directe de Moubarek aurait pu enfoncer les cernéens mais au contraire, l’équipe de Davidovic enchaîne un 6-1 pour revenir à égalité. S’en suit un mano à mano qui débouchera sur deux buts en 10 secondes du héros Blagonadzhdin dans la dernière minute permettant à Semur de remporter son premier match de la saison.  

Mulhouse surpris à domicile !

Choc annoncé de cette journée, l’ASPTT Mulhouse/Rixheim, qui enregistrait le retour de leur pivot Peningre, recevait la réserve de l’US Ivry. Serré pendant la première mi-temps, la tournure du match a sensiblement changé en deuxième période, la faute à un Mohamed (8 buts) en grâce en bon capitaine. Cochery (6 buts), en délicatesse avec son tir, finit par trouver la mire et c’est bien Ivry qui s’échappe, bien aidé par Bernard (14 arrêts) dans les cages. Ighirri (6 buts), jusqu’alors aux abonnés absents essaie de faire un dernier rush, en vain tant les ivryiens ont été supérieurs sur ce match. C’est un coup d’arrêt pour les alsaciens dont les leaders ont failli. Il faudra se reprendre à la maison semaine prochaine face à Semur en Auxois.

Avec un classement diamétralement opposé, Sélestat recevait le HBC Lure Villers, sans son international Zaeppel. Cela ne se sera pas fait trop sentir tant l’écart entre les deux équipes était grand. Pourtant, Lure Villers avec un Romain (9 buts), encore une fois très efficace, n’aura pas démérité, restant à 3 pions pour le retour au vestiaire. En face, les 12 buts de Deghaud et la paire Kriszt-Fourg, en chaleur avec 20 arrêts faisaient le boulot pour assurer une troisième victoire consécutive. Pour les franc comtois, on prend son mal en patience et enfin ramener les trois points. On vous laisse imaginer l’ambiance du match contre Cernay Wattwiller le week-end prochain.

Credit Photos : Sébastien Robin

Après sa déconvenue la journée précédente, Livry Gargan se devait de réagir face à l’accrocheuse équipe de Plobsheim. Dans un match porté sur la défense et au suspense asphyxiant, Livry Gargan aura réussi à l’emporter avec les crocs. L’issue aurait pu aller dans les deux sens avec un match ô combien indécis. Le POC aura réussi à atteindre une avance maximum de 3 buts avant de se faire rejoindre. Les deux buts dans le money time de François-Marie (4 buts) n’auront pas suffi et c’est bien les locaux qui se remettent sur le droit chemin. Pas verni par le calendrier, Plobsheim se retrouve avec déjà deux défaites en trois matchs.

Avec un calendrier relativement favorable, le promu Molsheim recevait Saint Brice, qui restait sur un excellent match nul face à Metz. Les alsaciens débutaient très bien le match avec rapidement 5 buts d’avance (13-8), qui restera longtemps comme tel avant de voir les visiteurs revenir à seulement  un but (30-29) bien emmené par Rollinger (7 buts). Finalement, Molsheim, avec un Zens (10 buts) inarrêtable, sortira vainqueur dans un money time remporté par les portiers. Le promu réussit parfaitement son début de saison en étant toujours invaincu tandis que Saint Brice cherche encore son match référence. Pas certain que la venue de Sélestat le week-end prochain soit celui-là.

Le derby pour Villers-lès-Nancy !

On finit par un derby et pas des moindres entre Metz et Villers-lès-Nancy. On ne vous fait pas un dessin, l’un est en Moselle, l’autre en Meurthe-et-Moselle, le décor est planté. Après avoir vaincu brillamment Livry Gargan, les lorrains se sont occupés des messins. Au final, Metz n’aura été qu’une seule fois devant au score (4-3) après un but de D’Hondt. Villers aura réussi à gérer parfaitement le match avec un dernier rush dans le dernier quart d’heure pour ne pas vivre une fin de match tendue et ce malgré des expulsions injustifiées des deux côtés qui auraient pu faire partir en vrille un derby, jusque là de très bonne facture. Sur son banc, David Motyka aurait sûrement espéré un autre résultat pour ses retrouvailles avec son ancien club. La défense sur Réchal et Bettenfeld peut être une vraie satisfaction pour Olivier Gueusquin. La question maintenant, peut-on encore considérer Villers comme une surprise ?

Semur-en-Auxois 25 – 24 Cernay/Wattwiller
ASPTT Mulhouse-Rixheim 26 – 31 US Ivry (2)
Sélestat (2) 34 – 23 HBC Lure Villers
Livry Gargan 26 – 24 Plobsheim
Molsheim 32 – 30 Saint Brice
Metz Handball 23 – 27 Villers Handball

Credit Photos : tophdeVillers

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top