On retrouve les mêmes en tête !

Credit Photos : Luca Jordhery

Quel chantier cette Poule 4 avec des équipes qui se tiennent la bourre. Le fossé est creusé avec les deux relégables Cernay/Wattwiller et Lure-Villers. On retrouve en tout cas Mulhouse/Rixheim et Livry Gargan sur le podium qui est plus en phase avec leurs ambitions. Concernant Metz, la trêve servira sûrement à repartir sur des bases saines et vite assurer ses arrières. 
Le match entre Ivry et Cernay/Wattwiller a été reporté à la demande des alsaciens en prévision du mouvement actuel en France. La rencontre aura donc lieu le 22 Décembre 2018.

La semaine fut mouvementée pour Semur-en-Auxois. Arnaud Guillemin, parti d’un commun accord après une défaite cuisante face à St Brice Courcelles, le navire tanguait pas mal pour les anciens de Nationale 1. Le déplacement à Metz ne tombait pas à pic. Venus avec seulement 7 joueurs de champs, les hommes de Sébastien Pinard ne partaient pas forcément vainqueurs face à Metz à l’effectif très complet sur le papier. C’est bien les messins qui prenaient les devants en début de rencontre (8-5). Semur s’en remettait à la patte gauche de Blagonadezhdin pour ne pas être distancé et même prendre les devants (14-16). La deuxième mi-temps sera une démonstration de combativité des coéquipiers de Diarra. En effet, les bourguignons vont au fil de l’eau prendre un avantage de plus en plus importants, malgré un Balmy (15 arrêts) encore très en forme. Paque clôt la rencontre pour permettre à son équipe de l’emporter de 6 buts. Une victoire venue de nul part quand on connait les difficultés rencontrées par Semur en ce début de saison. Une victoire qui arrive aussi au meilleur moment et qui enfonce Metz rejoint par leur adversaire du jour. Ils vont pouvoir se consoler avec la réception de Nancy en Coupe de France.

Le but égalisateur de Xavier Blond
Credit Photos : tophdevillers

Que ce fut chaud dans le Chaudron de Villers ! Les spectateurs ont eu droit à un joli spectacle et surtout du suspense. Les lorrains commençaient très bien la partie menant rapidement de trois buts face à St Brice Courcelles (6-3). Les bricos, par l’intermédiaire d’un Baumann inspiré (10 buts), revenaient au score rapidement (11-11). Un mano à mano se poursuivait à l’entame de la seconde période au cours duquel St Brice réussira à tirer son épingle du jeu avec un premier break (21-24). Villers, bien aidé par une chaude ambiance dans les tribunes, va effectuer 5 dernières grosses minutes. Un nouvel arrêt de Potteau et Olivier Gorgerin pose son dernier temps mort, subtilement conservé jusqu’à maintenant. Finalement, c’est Blond, déjà en verve dans ce match, qui de son aile permettra à son équipe de garder son invincibilité à domicile. Déception tout de même pour St Brice qui avait l’occasion de poursuivre sa série victorieuse mais les bricos auront su répondre présent face à un adversaire du top 4, de bonne augure pour le reste de la saison. 

Livry Gargan l’avait mauvaise la semaine dernière et n’aura pas craqué cette fois-ci. Il faut dire que Molsheim aura tout fait pour rendre la tâche difficile aux hommes de William Holder. Rapidement devant de 5 buts (6-11), les coéquipiers de Zens auront dominé une première période où les défenses des deux équipes étaient aux abonnés absents. Pitocco, auteur de son meilleur match de la saison, sonnait la charge pour prendre les reines (25-24). Julvecourt et Zens ne réussissent pas à trouver le chemin du but et c’est tout le collectif de Livry Gargan qui se mettra au diapason pour finir l’année 2018 sur une jolie victoire, leur permettant au passage d’intégrer le top 3 du classement. Le calendrier n’aura pas décidément pas été tendre avec les alsaciens qui aura rencontré tout simplement les trois équipes du haut de tableau. 

Irrégulier depuis le début de saison, Plobsheim a assuré l’essentiel en l’emportant face à la lanterne rouge de la Poule. Sans démérité, Lure Villers aura essayé, sans son fer de lance Carisey, de ramener des points de ce déplacement en Alsace. Malheureusement pour eux, les recrues du POC avaient décidé de performer en même temps à l’image de François-Marie et Fritsch. Devant encore à la 20ème minute, les joueurs de Villersexel ont, au fur et à mesure, été pris de court et peuvent dire merci à Lafficher d’avoir limité la casse avec 17 arrêts. L’écart est donc bien creusé avec les deux derniers Lure-Villers, Cernay/Wattwiller qui connaissent une saison très compliquée. 

On termine avec le gros match de la journée entre l’ASPTT Mulhouse/Rixheim et la réserve de Sélestat. Rapidement devant (5-1), Mulhouse a planté le décor avec Cherrier et Frid, bien en jambes. Deghaud avec 7 buts en première période, essaiera de limiter la casse mais c’est bien Mulhouse/Rixheim qui prend une bonne longueur d’avance à la mi-temps (16-10). La seconde période continue sur le même rythme dans une superbe ambiance de derby avec Gallotte qui fera payer la note au SAHB (32-23). Finalement, Bottlaender réduira la marque pour sauver l’honneur et finir avec 6 buts d’écarts. Grosse performance pour Mulhouse/Rixheim qui retrouve sa place et compliqué pour Sélestat qui reste sur trois défaites d’affilée.

            Metz Handball   26 – 32HBC Semur en Auxois
          Villers Handball   31 – 31  AS St Brice Courcelles
       HBC Livry Gargan   33 – 30            Molsheim
              Plobsheim   34 – 25      HBC Lure Villers
ASPTT Mulhouse/Rixheim   34 – 28   Selestat Handball (2)
     US Ivry Handball (2)22/12/2018     Cernay/Wattwiller
François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top