Saint-Flour grimpe sur la 3è marche du podium

Crédit photo : Alex Sport ORTEGA

Saint-Flour est l’équipe impressionnante de cette deuxième partie de saison. Avec 8 victoires en 8 matchs, rien ne semble pouvoir stopper les Cantaliens. Pour le reste, les résumés sont à votre dispotion.

Villefranche HB Beaujolais 21 – 29 CS Bourgoin Jallieu HB
Les Ciels et Grenats ont retrouvé le chemin de la victoire face à une valeureuse équipe de Villefranche privée de nombreux joueurs. Même si les Isérois ont mené toute la première mi-temps, les Caladois ont fait douté Bourgoin en restant au contact à la pause (13-14). Les visiteurs peuvent remercier leur gardien, Bengrine qui a réalisé 13 arrêts sur ces 30 premières mi-temps, 22 sur la rencontre. L’absence de rotation a coûté cher à Gérald Vincent et son groupe. Le CSBJ parvient à remettre la main sur le ballon en posant son jeu. L’écart grimpe et Villefranche ne peut revenir. Cette victoire va redonner confiance aux Berjalliens. Pour les Caladois, l’opération maintien s’annonce compliquée même s’ils ont encore leur destin en main.

ASHBC Chalon sur Saône 31 – 35 HBC Cournon d’Auvergne
Les Chalonnais sont retombés dans leur travers dans une rencontre qui semblait à leur portée. Tout était réuni pour passer une bonne soirée sur les rives de Saône, un public nombreux, la présence du roi de la défense Rock Feliho mais les visiteurs ont rapidement refroidi l’ambiance. Malgré l’ouverture du score de Tanguy Cuvelier par une superbe roucoulette, Cournon ne se laisse pas impressionner (1-3). Les visiteurs, plus appliqués, continuent de mettre la pression par une défense très haute forçant la base arrière locale à jouer à 20m. Muselés, les hommes de la cité de Niepce forcent leurs attaques qui n’aboutissent pas et permettent aux Cournonnais de jouer et marquer en transition. Les mots de Christophe Cannarozzo étaient simple à la pause : « il reste 30min, on a perdu des matchs en menant de 6 buts, on va gagner en étant mener de 6 buts« . Mais lors de la reprise, le public Chalonnais assiste à une purge voyant son équipe être reléguée à 9 buts. Les entraineurs locaux tentent le tout pour le tout en tentant de jouer à 7 contre 6 en attaque et en mettant en place une double stricte. Chalon trouve alors son second souffle et emballe le match en haussant le rythme. Les hommes de Karim El Maouhab sont sur le point de craquer en voyant leur avance fondre passant de 15-24 à 25-27 mais un but de Bocanegro va stopper l’élan de l’équipe adverse. Parti de trop loin, l’ASHBCC meurt à 4 buts d’écart laissant la victoire aux visiteurs qui valident un peu plus leur maintien en Nationale 2.

Saint-Flour HB 36 – 25 Beaune HB
Beaune n’aura pas déroger à la règle, jouer à Saint-Flour est un vrai challenge ! Accrochés durant les huit premières minutes, les Sanflorains ont haussé le rythme en laissant leur adversaire sur place. Ce n’est pas un hasard si les Cantaliens n’ont plus perdu depuis 7 matchs et l’implication encore mise contre le BHB montre à quel point le groupe travaille sérieusement. Dans ses cages, Jamet (19 arrêts) est intraitable et écoeure les tireurs adverses. 19-12 à la pause et les locaux ne semble pas vouloir s’arrêter là. Même si les Beaunois ont tenu jusqu’à la 40è, l’expulsion de Thomas Guyet a marqué les visiteurs qui ne s’en remettront pas d’avoir perdu leur chef d’orchestre. Les Cantalous s’envolent vers un 8ème succès de rang et grimpent sur la 3ème marche du podium au dépend de leur adversaire du soir.

C’est une victoire qui ne souffre d’aucune discussion. Nous ne pouvons que le [le groupe] féliciter pour gravir encore d’autres échelons. Peter Gerwert & Pierre Garlaschi

Lyon Caluire HB 32 – 32 CS Vesoul Haute-Saône HB
Les Lyonnais pouvaient un peu plus finir le travail mais ils se sont laissés surprendre par un Vesoul qui renait en cette fin de saison. Le match débute assez bien pour Caluire qui mène 2-0 mais Douta Seck et ses joueurs sont venus pour faire chuter le leader et donc ne se laissent pas distancer et resteront au contact de leur adversaire durant toute la première mi-temps. Un dernier coup de rein des locaux en fin de période leur permet de prendre deux buts d’avance, 17-15 (plus gros écart). Au retour des vestiaires, Dessertenne et Fix permettent à leur équipe de prendre la tête au tableau d’affichage mais Lyon n’a clairement pas envie de perdre et parvient à s’accrocher. Encore mené à quelques secondes du buzzer final, Giral fait trembler les filets pour égaliser (32-32). Une ultime parade de l’expérimenté Mohamed Saadallah permet à son équipe de conserver le nul et donc son invincibilité. Vesoul engrange pas mal de confiance depuis quelques journées qui pourrait s’avérer important avec la réception des Chalonnais juste après la trêve.

Dijon Métropole HB² 31 – 26 CL Marsannay HB
Les jeunes du DMH s’adjugent le derby contre Marsannay. Koesoebjono et Hermand ouvrent le bal pour Dijon. Dornois allume sa première mèche mais les locaux ne se laissent pas impressionner et continuent de mettre la pression (3-1 puis 7-3). Les expulsions temporaires de Carpentier et Boy sont bien gérées puisque les Pataras ne parviennent pas à refaire leur retard et rentrent au vesitaire en étant menés 15 à 12. Le CLM profite des imprécisions dijonnaises pour revenir au score (16-16) mais Eisenbarth stoppe la dynamique des visiteurs avec 2 parades de suite. Dijon poursuit ses efforts et les assauts à répétions usent la défense des visiteurs qui ne parvient plus à endiguer les offensives adverses. Marsannay finit par s’incliner malgré un dernier but de Paul Picard.

GBDH² 35 – 38 Vénissieux HB
Le VHB s’en sort bien avec cette victoire en terre bisontine. Après avoir dominé toute la première période, le jeu vénissian s’est enrayé. Alors que les visiteurs menaient de 7 buts à la mi-temps, les hommes d’Olivier Odisio ont commencé à jouer par période. La réserve de Besançon en profite pour coller quelques séquences mais l’impact physique des Lyonnais leur permet de garder la tête. Les Rouges lâcheront les deux dernières minutes permettant aux Bisontins de réduire la marque. Même s’il y a du mieux chez ses jeunes du GBDH, la suite du calendrier ne nous permet pas de croire en un exploit mais après tout : impossible n’est pas Français.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top