Poule 5

Vesoul enfonce Chalon, Villefranche relégué

Cette 18ème journée nous aura donné son verdict quant au deuxième relégué. Villefranche, trop juste durant toute la saison, aura tout donné pour se maintenir mais les joueurs perdus lors de la descente de N1 et la présence de très jeunes joueurs auront eu raison du groupe de Vincent Gérald. Pour le reste, découvrez le résumé des matchs.

Crédit photo : CS Vesoul Haute-Saône Handball

Cette 18ème journée nous aura donné son verdict quant au deuxième relégué. Villefranche, trop juste durant toute la saison, aura tout donné pour se maintenir mais les joueurs perdus lors de la descente de N1 et la présence de très jeunes joueurs auront eu raison du groupe de Vincent Gérald. Pour le reste, découvrez le résumé des matchs.

Vénissieux HB 33 – 30 Dijon Métropole HB²
Dans un match où seul l’honneur était en jeu (les deux équipes étant maintenues), Vénissieux a rendu une meilleure copie. Pourtant l’entame du match est à l’avantage des Dijonnais, Corentin Boy montrant le chemin des filets (2-5). Le réveil de Calic permet à son équipe de remonter au score et même prendre la tête (12-10, 18′). Dijon est surpris et ne peut contenir l’armada Vénissianne et rejoint le vestiaire avec 5 buts de retard (19-14). Au retour des vesitaires, les joueurs d’Olivier Odisio continuent de pousser mais perdent en réalisme ce qui permet à aux Bourguignons de revenir dans la partie (21-20). Alors que le VHB réagit, la triplette Kouyate, Audiffred et Carpentier pèse et empêche Vénissieux de s’envoler. Malheureusement pour le groupe de Liot cela ne sera pas suffisant.

Beaune HB 29 – 29 Lyon Caluire HB
Beaune ses devait de réagir après la claque reçue à Saint-Flour. En recevant le leader invaincu, devant son public, le BHB avait tous les ingrédients pour réaliser une belle prestation. Pourtant c’est bien Caluire qui prend les rennes du match. Après l’ouverture du score par Anthony Lambert, les Caluirards contrôlent leur sujet (2-4). Mais Théo Naudin (frère de Pierrick Naudin, meilleur buteur de l’histoire de la Proligue) sonne la révolte en inscrivant quatre buts consécutifs (7-4). Malgré une réaction lyonnaise portée par Chasteland, Mai multiplie les arrêts et permet à son équipe d’être en tête à la pause (17-13). Le visage des visiteurs a changé au retour des vestiaires, leur défense aussi. Plus engagés, les Rhôdaniens posent des problèmes aux Beaunois et reviennent à 23 partout à quinze minute du buzzer final. Le match est relancé. Et même si les locaux retrouvent deux buts d’avance, leurs homologues comptent bien garder leur invincibilité et jettent toutes leurs armes dans la bataille pour arracher les 2 points du match nul.

CS Vesoul Haute-Saône 33 – 25 ASHBC Chalon sur Saône
Chalon n’y arrive plus. Privé de victoire depuis le 2 Mars (victoire contre Besançon 33-23), l’équipe du duo Keita-Cannarozzo n’a pas gagné à Vesoul depuis de nombreuses saisons. C’est donc, rempli d’ambition que le groupe chalonnais s’est présenté en Haute-Saône. Mais Rilos, Fix et Monnot ont très vite calmé leurs invités. 2 arrêts, 1 tir hors cadre et les ailiers Vésuliens enfonçaient le jeune Tissier. 3 à 0 puis 5-1, Vesoul étouffe complètement son adversaire et contraint les coach à poser leur premier temps-mort après seulement 13 minutes de jeu (9-3). La réaction escomptée n’a pas lieu et les Blancs et Bleus doivent s’en remettre à leur capitaine Audrey Col (8 buts sur l’ensemble du match) pour ne pas complètement sombrer. Le score est déjà lourd à la pause, 18 à 10. L’ASHBCC démarre la deuxième mi-temps sur un tout autre rythme qui leur permet de revenir à 5 buts mais Douta Seck a plus d’un tour dans son sac et s’adapte en proposant une stricte sur le capitaine adverse. Nicolas Gregulski prendra le jeu à son compte. Au final, le CSV confirme sa bonne fin de saison et pourra continuer à travailler sereinement, maintenant que le maintien est acquis.

CL Marsannay 29 – 27 Villefranche HBB
C’était le match de la survie pour les Caladois qui se sont déplacés qu’à… huit dont un gardien. Cela s’annonçait déjà compliqué pour l’équipe du Beaujolais pourtant cette petite bande de guerrier n’aura pas à rougir. Après un premier round d’obsvertation, Marsannay creuse un premier écart (11-8) mais « Rambo » Méasson multiplie les arrêts dans sa cage et envoie Alliel égaliser et même donner l’avantage à son équipe (11-13). Un dernier but de l’ailier droit local, Pêcheux, remet les deux équipes à égalité juste avant la pause. La deuxième mi-temps aura eu raison des Caladois. Le manque de rotation se fait sentir mais Villefranche ne lâche pas et reste en ambuscade. Corentin Prioux prend le relais en fin de rencontre mais ce ne sera pas suffisant. Gérald Vincent et ses joueurs s’incline malgré une très belle bataille. Défaite qui aura un très grand impact puisqu’elle scelle l’avenir du VHBB en Nationale 2.

HBC Cournon d’Auvergne 46 – 31 Grand Besançon DH²
Cournon voulait fêter son maintien face à son public et c’est chose faite. Comme à son habitude, Besançon propose une bonne entame de match mais les locaux restent au contact (12-12, 18′). S’en suit 50 seconde de folie pour Lois Antignac-Girodet qui inscrit 3 buts. Les Auvergnats prennent l’ascendant sur cette rencontre et mènent à la pause 23 à 16. Les Cournonnais nous avait habitué à des matchs plutôt défensifs, cette fois ils nous ont montré qu’ils peuvent être très efficace offensivement. Malgré un timide retour à 5 buts, les Bizontins sont submergés par les tirs de Bouquet, Antignac-Giradet et Croenne. Maintien validé, il semblerait que Cournon soit tenté d’aller voir ce qu’il se passe dans la première partie de tableau.

CSBJ Handball 21 – 21 Saint-Flour HB
Bourgoin, 2ème au classement, recevait son poursuivant Saint-Flour. Le début de la rencontre est clairement en faveurs des Cantaliens. Rien ne réussi aux Ciels et Grenats qui rencontrent de grosses difficultés pour mettre en place leurs attaques et se font, logiquement, punir en contre. Après 17 minutes de jeu, les Berjalliens n’avaient inscrit que 3 buts… Trop peu pour impressionner une équipe Sanfloraine bien en jambe et qui rentrera au vestiaire avec une large avance (9-14). Le visage montré par le CSBJ au retour des vestiaires et si différent qu’en à peine 12 minutes les hommes de Grégory Bodson reviennent à égalité grâce à une défense bien plus agressive et un Sermet-Bellet qui retrouvait le chemin des filets. La fin de match est folle, alors que Erard a la balle pour offrir la victoire aux Oranges, les arbitres lui sifflent marcher. Il reste 4 secondes, pas assez pour tenter quelque chose. Bourgoin est revenu dans un match pourtant très mal embarqué et conserve 4 points d’avance sur son adversaire du soir.

Thomas Sermet-Bellet (6 buts) a été décisif dans la remontée de son équipe (crédit photo : Laurent Mayet)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top