Tout est relancé !

Credit Photos : Marilyne Varnier

La saison semble être partie pour être longue dans le ventre mou du classement mais pour ce qui est du reste, c’est juste incroyable. Ils sont 4 à se tenir sur deux points en haut et trois à être tout bonnement à égalité tout en bas. Encore une fois, l’issue de cette Poule 4 est très indécise et la trêve va permettre à chacun de se regonfler à bloc et se préparer au dernier sprint.

Sélestat² – Plobsheim 40 – 30

Après quelques matchs en deça, Sélestat s’est bien repris dans le derby qui l’opposait à Plobsheim. La profondeur de l’effectif aura été la clé avec des jolies performances de Deghaud et Thomas. Epaulé par Zaepfel en première mi-temps, les joueurs du SAHB ont dominé les débats dès le début (12-5 puis 19-11). Mey tentera bien de limiter les dégâts mais Plobsheim ne pouvait rien faire pour limiter Sélestat ce week-end. L’écart oscillera entre six et dix buts pour finalement se terminer sur un écart de 8 buts, à l’image de l’écart qui sépare désormais au classement les deux équipes. Il faudra attendre quelques matchs pour que le POC officialise son maintien.

HBC Semur en Auxois – HBC Livry Gargan 27 – 34

Livry Gargan continue sa série en allant l’emporter à Semur en Auxois. Bien aidés par l’absence de Blagonadezhdin, les protégés de William Holder ont pris la mesure du match dès le début. Les francomtois n’auront mené qu’un instant (2-1) avant de voir Pitocco sur son aile et Salome à la mène permettre à Livry Gargan de prendre la tête. Hermann fera les arrêts qui vont bien et seuls les anciens Diarra et Guitaa réussiront à trouver la faille chez les dionysiens. Avec le nul concédé par Mulhouse, Livry Gargan a fait le boulot tandis que Semur en Auxois continue de voir revenir les deux derniers pourtant loin derrière il y a quelques matchs.

HBC Lure Villers – St Brice Courcelles 26 – 30

Nous misions sur un joli match entre Lure Villers et St Brice Courcelles et les deux équipes auront été au rendez-vous. Encore une fois, les joueurs de Villersexel ont bien chahuté pour être poli l’un des cadors. Sauf que St Brice a l’opportunité de garder le cap sur une possible montée et les Bricos s’en sont donnés les moyens. Mayeur aura encore une fois été omniprésent tenant tête à Gaulard côté Lure Villers, dans un bon jour aussi. La troupe de Frédéric Carisey pourra regretter son début de match très compliqué (5-11 puis 12-17). Derrière, l’expérience des Staigre, Rollinger et bien d’autres a permis de gérer l’avance obtenue en première période. Avec la victoire de Cernay/Wattwiller, Lure Villers se retrouve à égalité parfaite avec les alsaciens et Semur en Auxois. St Brice ? Les voilà à deux points du leader. Quand on pense le début de saison des Bricos, c’est assez incroyable.

Metz – ASPTT Mulhouse/Rixheim 27 – 27

Les voilà bien de retour ces Messins. Ça ne joue pas la tête mais si on peut mettre un peu le bordel chez les leaders du côté de Metz, on ne va pas s’en priver. Mulhouse/Rixheim peut s’estimer heureux de repartir de Moselle avec le point du match nul. Comme souvent, Balmy s’est chargé de fermer la baraque avec tout de même Petit qui a fait un sacré chantier aussi dans ses buts. Privé de Cherrier, Mulhouse a compensé avec Gallotte et Thuet sur son aile. Le suspense était clairement au rendez-vous avec le leadership qui aura tout de même changé à multiples reprises. Malgré tout, Metz aura dominé la rencontre et avait les clés pour l’emporter. Sauf que Petit n’avait pas trop envie de lâcher un point déterminant au vu du goal average particulier avec Livry Gargan et a sorti l’arrêt qui fallait. La trêve arrive à point nommé pour les alsaciens qui pourront soigner les bobos. Des regrets pour Metz quand même, pas passé loin d’avoir une victoire de prestige pour cette saison compliquée.

Cernay/Wattwiller – Villers 30 – 21

N’aurait-on pas enterrer bien rapidement Cernay/Wattwiller ? Auteur de prestations de qualités ces derniers matchs, les alsaciens ont surclassé Villers. Pas dans le coup, les lorrains ont vite balbutié dans cette rencontre à sens unique. Le duel de vétérans aux cages aura tourné en faveur de Kolonics, qui lorsqu’il est dans un bon jour, change la donne. Le trio Dentz-Gay-Goudou a été présent comme on l’attendait. La victoire du week-end dernier pour Villers est donc vite parti aux oubliettes avec cette lourde défaite. Pour Cernay/Wattwiller, l’espoir est donc de rigueur et on a hâte de voir le dénouement de cette bataille pour le maintien.

Molsheim – US Ivry² 19 – 29

Quand on voit le score final, on se dit que la partie aura été une partie de plaisir pour Ivry. Et pourtant, Molsheim a joué cranement sa chance face aux gamins d’Emmanuel Dott. Rarement autant en échec aux tirs, les espoirs ivryéens se sont longtemps heurtés à Rauel et c’est donc les alsaciens qui menaient encore à la 25ème minute (11-9). Bernard, de retour dans les buts d’Ivry, prenait le relais de Kouassi et permettait à ses coéquipiers de prendre le large (12-17). Beaugars et Yamdjeu s’occupaient de finir le travail en infligeant un 5-0 en fin de match. Ivry retrouve la confiance avec un effectif plus fourni que les autres sorties. Place à la trêve internationale pour une équipe qui en possède un paquet avec le plein de confiance.

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top