Poule 5

Vesoul a perdu gros

Beaune et Bourgoin font la course en tête dans cette poule, Vesoul se prend les pieds dans le tapis. La logique ne semble pas exister dans la poule 5 ! 

Beaune recevait Villefranche pour le compte de la 4ème journée. Deux équipes très solides offensivement et ça s’est encore vu ce week-end avec 76 buts marqués ! Les Caladois ont rapidement été étouffés par des Beaunois intrépides et qui n’ont laissé aucune miette à leurs adversaires. En menant à la pause 19-16, les locaux avaient à coeur d’enfoncer le clou. Malgré un Vincent des grands soirs (9/9), le BHB prend le large  et ce n’est pas l’individuelle sur Arbez qui calmera les phases offensives écoeurantes de réussite. 2ème la saison passée, Beaune semble parti pour refaire la même saison ! 

Dans le choc des réserves, il n’y a pas eu de surprise. Dijon s’est imposé très largement (45-22) dans un match finalement ennuyeux. Privé de Paul Naudin et Kouyate, les dijonnais se sont appuyés sur Audiffred qui a pu réciter ses gammes (15 buts). Très largement mené à la pause (22-9), les bisontains n’ont jamais relevé la tête. Attention à ne pas devenir l’équipe qui permet de se redonner confiance…

Le « super promu » – CSBJ – était en déplacement chez l’ogre (?) vésulien. Dans un coin, une équipe archi décomplexée, dans l’autre un prétendant à la N1 mais qui n’arrive pas à lancer sa saison correctement. Le match commence plutôt bien pour les Francs-comtois face à un groupe berjallien pourtant très soudé et prenait donc la tête à la mi-temps 18-16. La deuxième mi-temps est tout aussi disputée jusqu’à la 55ème minute. Alors que le CSBJ mène d’un tout petit but, Monnot se réceptionne mal et voit sa jambe partir à l’équerre. Le verdict est immédiat : fracture tibia-péronné. S’en suit 45 minutes de coupure, le temps de laisser les secours évacuer le pauvre ailier. A la reprise, Vesoul est assomé et n’arrive pas à se revelever après cette terrible scène. Bourgoin enchaîne et glane ces 3 points très précieux dans une atmosphère pesante. Pour Vesoul, il faudra vite passer à autre chose si l’équipe souhaite accéder à la N1 car les Francs-Comtois comptent désormais 5 points de retard sur les leaders. 

La technique de Cuvelier n’aura pas suffi (Crédit photo : Valérie Derain)

Nouveau derby pour Chalon-sur-Saône et nouvelle défaite. Après Dijon la semaine passée, le groupe de Cannarozo et Keita se déplaçait à Marsannay. Dans un match, on le sait, très tendu depuis des années, la paire abritrale allait être mise à rude épreuve. Alors qu’il aura fallu attendre presque 5 minutes avant de voir le premier but du match, les 2 minutes auront mis autant de temps à arriver. Le score est très serré, les Chalonnais patinent et n’arrivent pas à mettre en place leur jeu. Le buzzer retentit et renvoit les deux équipes au vestiaire sur le score de 14 à 12 et dix deux minutes ! A la reprise, les Bleus et Blancs semblaient montrer un tout autre visage mais ne trouvaient pas la solution pour recoller au score. Marsannay terminera la rencontre en tête et des arbritres « oxy » avec 6 jaunes, 2 rouges et 14 deux minutes. 

Cournon n’était jamais loin, les bonnes prestations étaient là mais pas le résultat escompté… jusqu’à cette rencontre face à Saint-Flour. Kelantima (13/17) a mis son équipe sur les bons rails dès le début de la rencontre en nous proposant son plus beau handball. Et ce sont tous ses coéquipiers qui suivaient le rythme pour rentrer au vestiaire avec 4 buts d’avance. Saint-Flour était bien décidé à gâcher la fête des Cournonnais et de son public. Toutes les forces sont jetées dans cette bataille, les cantaliens recollent au score grâce à Erard (8/10) et alors que ces mêmes visiteurs ont la balle pour passer devant, Karoubi permet à son équipe de garder une chance de remporter ce match avec une parade à 10 secondes du terme. Moment choisi par Coach El Maouhab pour poser son temps-mort et donner ses dernières consignes. Bouquet (6/8) prend feu à 9m et envoie un missile face à une défense passive. Les Cournonnais peuvent exploser, ils ont leur première victoire ! 

Le nouveau règlement aura dégoûté les Vénissians qui étaient tout proche de leur première victoire. Dans un derby qu’on ne présente plus, Vénissieux recevait le voisin, leader, Lyon-Caluire. Alors que les locaux débutent très bien et creusent l’écart jusqu’à 4 buts d’avance, l’expérience des Caluirards leur permettent de revenir au score à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les équipes continuent de se rendre coup pour coup. Sans animosité, le match monte en tension. L’horloge tourne et aucune des deux équipes n’arrivent à prendre le dessus. Alors que Berchoux pense offrir la victoire aux siens, sur le tableau d’affichage il reste 10 secondes. Engagement rapide pour Lyon mais stoppé de façon non-conventionnelle par Valentin. Expulsion et 7m. Benkhala (ex-VHB) s’empare du ballon. Sans trembler, l’expérimenté Caluirard offre le nul à son équipe. Cruel pour Vénissieux mais prometteur pour sa prochaine rencontre à Chalon-sur-Saône


Beaune HB 42-34 Villefranche Beaujolais HB
DMH 2 45-22 GBDH 2
CS Vesoul 29-31 CSBJ Handball
CL Marsannay 31-27 ASHBCC
HB Cournon d’Auvergne 31-30 Saint-Flour HB
Vénissieux HB 30-30 Lyon-Caluire HB

Crédit photo : Titouan Faivre

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top