Vesoul et Vénissieux seuls leaders

Crédit photo : Lucia Grémont

SURPRISE ! C’est le sentiment que l’on a tous eu lorsqu’on a découvert les différents résultats du week-end ! Tout est résumé ici !

Annecy HB 23 – 24 CS Vesoul Haute Saône

Les Savoyards ont cru tenir leur invincibilité à domicile face au cador de la poule mais quelques détails sont venus contrecarrer leur plan.

Dans une salle Chatenoud joliement garnie avec une ambiance de feu, Annecy recevait des Francs-Comtois en réussite depuis le début de championnat. Après la déconvenue face à Cournon, il était important, pour Boucher et Alili de montrer un autre visage. La victoire contre Meximieux en Coupe de France a permis de refaire le plein de confiance et ça s’est senti dès l’entame de match.

Favereau réalise un bon début de partie et permet à son équipe de rester au contact de Vesoul. Alors qu’à la 25ème, les locaux ne sont menés que d’un but (7-8), les visiteurs s’appuieront sur leur deux hommes forts de la soirée Fix et Vassilev pour creuser l’écart et rentrer aux vestiaires en menant de trois buts.

En seconde période, le portier local est remplacé par Aouafa qui suppléera très bien son homologue. Son deuxième arrêt permet à son équipe d’égaliser à 16 partout. On sent que Vesoul est moins bien que les semaines précédentes mais les joueurs de Douta Seck restent serein et ne paniquent pas. Pourtant à 10 minutes du terme, ce sont les Annéciens qui pointent en tête. André puis Monnot remettent Vesoul en tête, le staff d’Annecy sent qu’il peut se passer quelque chose et décide de poser son temps-mort de suite afin de préparer le money time. Les locaux se seront battus jusqu’au bout mais Monnot délivrera les siens. Il aura manqué ce petit quelque chose pour permettre à Annecy d’obtenir une très grosse victoire : « On a rien lâché, c’était le maître mot d’avant match. On prend l’avantage au score au bon moment, en milieu de deuxième période, mais malheureusement on n’arrive pas à passer à plus deux buts d’avance et on paye cash nos erreurs. On est évidemment déçu du résultat mais on voit aussi la progression et nos deux visages, l’un contre Cournon où l’on n’existe pas en défense notamment et l’autre face à Vesoul mieux maîtrisé de façon globale. » nous lâche un un Benoit Boucher déjà tourné vers le prochain match : « On sera prêt pour livrer de nouveau un gros match contre St-Étienne. » Les Verts sont donc prévenus !

Villefranche Beaujolais HB 35 – 34 HBC Cournon d’Auvergne

Les Caladois ont créé la sensation ce week-end en renversant l’armada Auvergnate. Pourtant le début de match est à l’avantage des visiteurs (1-3) mais Villefranche parvient à recoller très rapidement grâce à Gaudillat. Le match est engagé et aucune des deux équipes ne parvient à réellement prendre le dessus. Un trou d’air au quart de jeu permet à Cournon de prendre le large. Il n’aura suffit que de sept minutes pour que le score passe de 12-15 à 13-20 lorsque les arbitres renvoient les joueurs aux vestiaires.

Le HBCCA pensait avoir le match en main mais les joueurs de Gérald Vincent ont déjà montré leur capacité à se relever de situations difficiles comme le souligne le nouveau gardien Caladois, Grégoire Martin : « On a senti qu’il s’était passé quelque chose contre Dijon, on a pris conscience de ce qu’on pouvait faire tous ensemble. On se l’est répété ces deux dernières semaines et on l’a montré hier soir ! »

Menés de 8 buts, Villefranche laisse passer l’orage avant d’entamer sa remontada. Andryvon, qui venait de remplacer Leroux dans les cages caladoises, enchaîne les parades à 6 mètres et empêche les adversaires de tuer le match. Le tournant du match, puisque les coéquipiers de Gaudillat reprennent confiance en eux et grapillent le retard petit à petit jusqu’à l’égalisation à la 59ème. Loncarevic décide d’utiliser son dernier temps-mort afin de préparer l’ultime attaque et tenter de la convertir en +1 mais la balle est interceptée ! Sans se précipiter, les locaux vont parvenir à glisser la balle à leur pivot Cléaux qui obtiendra un jet de 7m. C’est Chaminaud qui prend ses responsabilités et qui permet d’offrir la première victoire de l’année. Grégoire Martin nous précise : C’est une victoire importante qui fera taire certaines mauvaises langues qui nous voyaient déjà au fond du trou avant que la saison ne soit commencée. Le public a également jouer son rôle sur la fin de match. Une belle soirée de handball à l’Escale. Ce n’est pas le match parfait parce qu’il y a encore des détails à corriger mais c’est le plus abouti des trois matchs de championnat. On va s’en inspirer pour la suite, c’est sûr. »

Les Caladois ont fait chuter l’ogre Auvergnat (crédit photo : Hervé Kerneis)

ASHBC Chalon sur Saône 28 – 20 Dijon MHB²

« Elle fait du bien ! » Ce sont les premiers mots du staff Chalonnais au terme d’un match maîtrisé du début à la fin. Même si les premières minutes sont un peu brouillonnes, c’est un Col des grands soirs (10 buts) qui débloquera les compteurs sur un premier jet de 7m. C’est la quatrième minute de jeu et Chalon ne perdra plus la tête du match.

Comme lors des deux premières journées, l’équipe de Keita et Cannarozzo démarre en rouleau compresseur asphyxiant d’entrée son adversaire. Après dix minutes de jeu, Dijon n’a marqué qu’un seul but contre cinq pour les locaux. Rathéry, qui retrouvait ses anciens coéquipiers, tente de jouer de sa malice face à Gregulski. De chaudes retrouvailles rapidement refroidies par les arbitres qui expulsent temporairement les deux joueurs. En attaque comme en défense, les Dijonnais ne parviennent pas à trouver de solution pour gêner leurs adversaires. Valentin Ruault réalise un festival en écoeurant les tireurs adverses, ni Audiffred, ni Kouyaté, ne parviennent à tromper le portier chalonnais. Le buzzer retentit et Chalon est devant 11 à 7.

Si les fois précédentes on connaissait des Bleus et Blancs moins concernés en début de seconde période, il en a été tout autre chose samedi. Florian Roux trouve le chemin dès la reprise puis la défense chalonnaise s’est remise en route. Dix minutes sans encaisser le moindre but tandis que de l’autre côté du terrain Audrey Col continuait de faire parler la poudre. Chalon ne laisse aucune miette à un adversaire sonné. L’écart est de +11 quand les techniciens locaux décident de faire tourner leur effectif.

Première victoire donc des joueurs de la cité de Niépce face à un adversaire qui n’avait plus perdu le derby depuis 2 ans. « On l’a eu avec la manière. Je suis fier de mes joueurs car ils ont été appliqués en suivant ce qui avait été travaillé à l’entraînement. » a réagit Nicolas Keita auprès de nos confrère du Journal de Saône et Loire.

Beaune HB 37 – 19 ALC Longvic

Troisième journée de championnat et troisième derby pour l’ALC Longvic qui se déplaçait, dimanche, à Beaune qui lance enfin sa saison et de quelle manière !

Après deux défaites consécutives, le BHB se devait de réagir ce dimanche. Et rapidement, les locaux prennent l’avantage (6-2). Les Longviciens parviennent à revenir à égalité en s’appuyant une nouvelle fois sur son gardien. Les joueurs de Xavier Mangematin ne paniquent pas et repartent de plus belle pour s’offrir un matelas confortable à la pause (15-10).

Assommés en fin de mi-temps, les visiteurs n’arrivent pas à se relancer à la reprise. Douze minutes sans inscrire le moindre but tandis que les Beaunois en profitent pour accroître leur avance. La défense de Beaune est intraitable et quand Longvic trouve une brèche c’est au tour de Corentin Stephan de briller dans ses cages.

Une large victoire bienvenue pour l’un des favoris de la poule qui ouvre enfin son compteur.

HBC Aix en Savoie 34 – 31 Saint-Etienne MHB42

Aix et son chaudron ont réussi à venir à bout d’une équipe Stéphanoise qui n’est jamais rentré complètement dans son match.

Après un premier quart d’heure serré, les Oranges parviennent à prendre le large profitant des nombreuses pertes de balle de Saint-Etienne et portent leur avance à 6 buts (18-12). Les Stéphanois n’arrivent pas à mettre en place leur jeu et multiplient les erreurs tactiques. Menés de 3 buts à la pause, l’addition aurait pu être bien plus salée pour des visiteurs qui tenteront de s’appliquer un peu plus en seconde période.

En effet, les Verts reviennent du vestiaire avec de biens meilleures intentions mais Aix en Savoie ne se laisse pas surprendre et profite des quelques errances défensives adverses pour maintenir son avance. Chalmandrier et Grondin auteurs de 8 buts chacun ne anéantiront tout espoir des visiteurs.

Après sa victoire face à Cournon, lors de la première journée, le HBCA fait chuter un autre gros morceau de la poule à domicile.

CL Marsannay HB 23 – 35 Vénissieux HB

Le carton du week-end est venu de Marsannay avec la large victoire de Vénissieux qui poursuit son excellent début de saison.

Face à des Bourguignons dans le mal depuis le début de saison, les Vénissians ont su rester concentrés et appliqués à l’image d’Anthony Félix encore bien en forme avec 10 buts sur le match. Le match est à sens unique, après avoir infligé un 3-0 d’entrée, le VHB ne lève pas le pied et prend rapidement le large (5-12 puis 8-17).

Privé de son gardien titulaire, Milan Calic, Vénissieux a pu s’appuyer sur un excellent Keignart (15 arrêts) qui a continué d’écœurer des Pattaras finalement résignés. Comme nous le rappelait Olivier Odisio lors de la 2ème journée, ce sont des victoires importantes pour la suite du championnat mais hors de question de s’enflammer pour les Rhodaniens qui pointent à a seconde place à égalité de points avec Vesoul.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr
Top