Vesoul s’enfonce, Lyon s’accroche

Cette poule 5 déjoue tous les pronostics. Tandis que Villefranche continue d’allumer les filets de tous les gymnases, sans pour autant gagner, et Vesoul ne trouve pas les ingrédients pour remporter un match, Lyon et Bourgoin font la course en tête et la prochaine journée mettra fin à l’invincibilité d’une de ces équipes. Les résumés sont arrivés ! 

On commence par Villefranche contre Marsannay. Les hommes de Vincent ont tout tenté pour s’accrocher à des Pataras qui n’ont pas raté grand chose, à l’image de Dornois (12 buts) malgré les 14 arrêts de David Rambaud Measson. Les visiteurs mettront un quart d’heure pour creuser un premier écart qui grimpera jusqu’à 6 buts (17-23) à la mi-temps. Lors du second acte, les Caladois ont réussi à museler leur adversaire pendant près de 7 minutes ce qui leur aurait permis de rattraper leur retard mais trop d’erreurs ont été commises et les joueurs de Kiour pourront gérer leur fin de match et remporter les 3 points. La très jeune équipe de Villefranche continue d’apprendre tout en proposant des choses très intéressantes. Une fois les détails réglés et avec un peu plus d’expérience, ces joueurs auront de quoi faire douter pas mal d’équipes.

Que ce fut cruel pour Saint-Flour qui est passé à ça de faire chuter (enfin) le CSBJ ! Alors que les deux équipes se rendent coup pour coup, les Sanflorins parviennent à creuse l’écart (13-9) à la 17ème. Menubarbe et Detchenique écopent, tous deux, d’une sanction temporaire. Bourgoin en profite pour recoller au score et retourner au vestiaire sur un score de parité, 17 à 17. Alors que les Oranges et Noirs repartent à fond en marquant 2 buts de suite, les minutes qui ont suivi furent très longues. Quasiment 10 minutes de disette qui auront permis aux Ciels et Grenats de prendre l’avantage. Tandis que Grégory Bodson avouait avoir bien été aidé, Peter Gewert de son côté les a en travers. Son équipe s’était préparée durement pour cette rencontre : « Ils [ses joueurs] perdent ce match suite à des décisions douteuses prises à leur encontre. […] Quand deux équipes sont au rendez-vous de ce niveau de compétition, les arbitres doivent être au diapason et, samedi, visiblement ils ont eu vraiment des difficultés à y parvenir. » et d’ajouter « Ca me révolte, j’ai mal au coeur pour eux« . Il faudra garder ce niveau de jeu la semaine prochaine pour ne pas se faire piéger par des Caladois en manque de confiance.

Après sa victoire, plutôt logique, face à Besançon lors de la 6ème journée de championnat, Vénissieux affrontait l’autre centre de formation de la poule – Dijon. Le traditionnel déplacement du dimanche à 16h a tendance à piéger plusieurs équipes, cette fois les hommes d’Olivier Odisio ne se sont pas laissés surprendre. Pourtant, la première mi-temps est dominée par un DMH très entreprenant. Les phases offensives Vénissiannes se font rares mais la défense se resserre et muselle les Dijonnais sur toute la fin de la première mi-temps. Une bonne base sur laquelle Felix et ses compères ont su s’appuyer pour le second acte avec notamment un Milan Calic des grands soirs (16 arrêts). C’est dans le money-time que le VHB parviendra à faire la différence sous l’impulsion de Valentin et Alves. Vénissieux respire et s’éloigne un peu plus de la zone de relégation.

Cette 7ème journée nous a offert un choc très attendu : Lyon-CaluireBeaune. Le dauphin affrontait le troisième de la poule mais samedi, Lyon n’avait rien d’un dauphin. La première mi-temps est pour les visiteurs avec un grand François Mai… jusqu’à la 29ème quand Giral a permis à son équipe de prendre la tête. La deuxième période est pour Saadallah qui a fermé la boutique tandis que de l’autre côté Alévêque continuait d’enfiler les perles. L’écart se stabilise et les Caluirards remportent 3 points précieux qui leur permettent de distancer leur adversaire avant un autre choc dès demain (Samedi 24 Novembre) à Bourgoin

Au tour de Cournon. Les Auvergnats se déplaçaient à Besançon, l’occasion pour eux d’enchaîner sur une deuxième victoire de suite et de se rapprocher du maintien. Durant le match, les Francs-Comtois auront fait jeu égal durant quelques minutes avant que la formation Cournonnaise ne mette le pied sur le champignon par l’intermédiaire de Kelantima et Croenne. Karim El Maouhab et ses hommes rentrent au vestiaire sur le score de 12 à 17. Les 5 buts, inscrits en cinq minutes à la reprise, montrent que le HBCCA ne souhaite pas en rester là et continue de creuser l’écart. Les Bisontins commettent trop d’erreurs pour rivaliser et laissent, une nouvelle fois, la victoire à son adversaire.

Chalon Vesoul, deux équipes qui se connaissent parfaitement bien. Cette rencontre était importante pour les deux groupes. Pour l’ASHBCC, il était nécessaire de gagner et corriger la contre-performance du match à Cournon. Pour les visiteurs, la mayonnaise ne prend pas et n’a plus connu le goût de la victoire depuis le 22 Septembre (Victoire contre Villefranche, 30-35). C’est pourtant eux qui ont le mieux commencé le match en cueillant à froid leur hôte (1-3 puis 2-5) avant que les jeunes Gauthier et Minana ne remettent leur équipe sur les bons rails. Alors que les locaux prennent la tête, le CSV ne marque que 2 buts en 10 minutes. On le sait, la défense Chalonnaise pose beaucoup de problème mais cette équipe s’est fait peur quand elle est retombée dans ses travers en fin de match quand, pendant 7 minutes, aucun des hommes du duo CanarozzoKeita ne marqua un but alors que les Lions Francs-Comtois égalisaient à 3 minutes de la fin par Maxence Fix. Un dernier but de Lilian Gauthier permet aux Blancs et Bleus de sauter de joie et de faire le plein de confiance avant le choc face à Beaune.

Villefranche Beaujolais HB32-39CL Marsannay HB
Saint-Flour HB30-31CS Bourgoin-Jallieu HB
DMH 2 25-28Vénissieux HB
Lyon-Caluire HB33-29Beaune HB
GBDH 222-36HBC Cournon d’Auvergne
ASHBC Chalon25-23CS Vesoul 
Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top