Villefranche n’y arrive pas, Caluire flashé à 46

Crédit photo : Christophe Dury

La douzième journée de championnat n’a pas réservé de grosse surprise. Dans l’affiche du week-end, Vénissieux est venu à bout des Beaunois, Chalon retrouve le chemin de la victoire et Saint-Flour confirme son bon début d’année 2019.

Vénissieux HB 31 – 27 Beaune HB
C’était notre affiche du week-end. Vénissieux ne s’arrête plus, après sa victoire contre Beaune, les hommes d’Oliver Odisio ont pris 21 points possible sur 21 sur les sept derniers matchs. La première mi-temps est marqué par la très belle prestation de François Mai qui a éviter à son équipe de prendre l’eau. Car même s’il a fallu attendre un quart d’heure avant que le VHB ne prenne le large, le score aurait été plus large à la mi-temps sans les spectaculaires arrêts du gardien beaunois. Malgré un retour illusoir en début de seconde période (14-13), les Beaunois n’ont rien pu faire face à la solide défense vénissiane. Même si l’écart gonflera jusqu’à 9 buts, le relachement de Vénissieux aura permis au BHB de revenir sur son adversaire. Avec deux défaites consécutives, Beaune perd du terrain sur les écuries de tête et voit Vénissieux le recoller au championnat.

HBC Cournon d’Auvergne 30 – 25 CS Vesoul
Bien loin de ses objectifs de début de saison, Vesoul a encore laissé des points précieux et n’est qu’à 4 points du premier relégable. Cournon est retombé dans ses travers en ratant son entame de match. Rapidement distancé par Vesoul, Bouquet et ses coéquipiers retournent au vestiaire menés 11 à 16. Relégués à 6 buts dès le début de la seconde mi-temps, l’entrée de Simon Malgat dans les buts a permis à son équipe d’entamer la remontada. Tirés par un Maxime Bouquet « on fire », les hommes de Karim El Maouhab recollent à la 47è et réussissent l’exploit de remporter ce match. Réalisant une mi-temps référence en n’encaissant que 9 buts, Cournon s’éloigne de la zone rouge.

Maxime Bouquet et ses coéquipiers sont venus à bout du CS Vesoul (Crédit photo : Claudia, HBCCA)

CL Marsannay 23 – 25 CS Bourgoin Jallieu
Marsannay a bien failli faire chuter le CSBJ mais les coéquipiers de Maxime Frier ont réussi à inverser la tendance en toute fin de rencontre. Globalement ce sont les Pataras qui ont mené cette rencontre. Mohamed Kiour trouvait les solutions tactiques pour déjouer les plans des Berjalliens. En attaque, Marsannay n’a pas eu de mal à trouver ses pivots et en défense la stricte proposée sur Sermet-Bellet a posé beaucoup de problèmes aux visiteurs. Devant à la mi-temps, les locaux poussent et augmentent leur avance à 4 buts (18-14). La prestation de Hachemi Bengrine évite aux Isérois de sombrer. La patience de Bourgoin et le manque de réussite de Marsannay permettent aux hommes de Grégory Bodson de recoller au score (20-20). Les échecs des Côtes d’Oriens leur coûtent cher puisque leurs adversaires passent devant au pire moment du match. Les Bleus et Jaunes peuvent avoir des regrets, la victoire leur tendait les bras mais c’est bien le CSBJ qui repart avec les 3 points et reste en ambuscade de Caluire.

Villefranche HBB 23 – 28 ASHBC Chalon sur Saône
Villefranche, privé de Guéric Vincent convoqué en équipe nationale, n’a pas réussi à piéger les Chalonnais. Les deux équipes se connaissent bien puisque cette 12ème journée signifiait leur troisième rencontre de la saison (championnat + coupe de France). Pourtant défait lourdement les deux dernières semaines, Chalon débute son match avec beaucoup de sérénité. Les visiteurs prennent deux buts d’avance qu’ils conserveront jusqu’à la mi-temps. La défense chalonnaise met à mal les attaques caladoises. Le jeu habituellement rapide du côté de Villefranche est tout autre. Le jeune Tom Tissier fait taire les artilleurs adverses avec 14 parades. En fin de rencontre, les jeunes de Gérald Vincent encaissent un 5-2 qui leur sera fatal. Villefranche, onzième, peut encore espérer au maintien, Vesoul n’étant qu’à deux victoires devant.

Dijon MH 28 – 34 Saint-Flour HB 
L’arrivée d’Ivan Lazic dans les rangs de Saint-Flour semble apporter une nouvelle touche de fraîcheur. Face à Dijon, les Sanflorains ont rencontré quelques problèmes en première mi-temps. Les Dijonnais creusaient l’écart (7-4 puis 12-8) mais Guillaume Jamet permettait aux visiteurs de ne pas prendre l’eau avec 8 arrêts (20 sur la rencontre). Lucas Menubarbe place son équipe en tête (17-18) avant que Mathieu Hermand égalise juste avant la mi-temps. La réserve dijonnaise reprend une courte avance au début du deuxième acte, mais les 25 dernières minutes tourneront clairement à l’avantage de Saint-Flour. Evrard, Abbey et Lazic feront le boulot jusqu’au bout pour remporter cette rencontre. Avec seulement 43% de réussite au shoot, les jeunes de Vincent Liot n’ont rien pu faire face à l’armada Sanfloraine qui en profite pour repasser devant son adversaire du soir au classement (5ème).

Grand Besançon DH 27 – 46 AS Lyon Caluire
Lors de la première journée ces deux équipes ne s’étaient pas rencontrées. Besançon avait du déclarer forfait suite à des problèmes de licences. Même joué, le goalaverage est quasi identique. Caluire n’a fait qu’une bouchée des jeunes Bisontins (9 joueurs dont 2 gardiens) bien trop désarmés face à l’expérience caluirarde. La jeune garde bisontine aura tenu tête durant le premier quart d’heure. Le manque de rotation et le rythme imposé par les Lyonnais étouffent les minots. Menés de 5 buts à la mi-temps, les locaux ont définitivement lâché le match en deuxième. Avec seulement 12 échecs (79% de réussite au shoot), Caluire écrase de courageux Francs-Comtois.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top